James Ivory: Golden Bowl

Des personnages ternes font de cette énième histoire d’adultère au début du siècle sans doute le plus mauvais film de James Ivory à ce jour. A ne recommander qu’aux fans de Nick Nolte ou alors pour donner envie de revoir plutôt „The Age of Innocence“.

A l‘ Utopia


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.