Hamilton Guy: The Man with the Golden Gun

Christopher Lee campe un vilain mémorable aux trois tétons, fou et génial à la fois – phénomène bien connu chez James Bond. Roger Moore n’a qu’à bien se tenir. En particulier les scènes du cabinet des horreurs de Scaramanga font toute l’originalité du film, puisqu’elles rendent à merveille le côté „pitrerie“ intrinsèque aux aventures de 007.

A la Cinémathèque, dans le cadre de la rétrospective Christopher Lee, ce vendredi 5 avril à 20h30.

Germain Kerschen


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.