THOMAS GILOU: Michou d’Auber

Un enfant algérien plongé dans la France rurale pendant la guerre d’Algérie … cela aurait pu laisser présager un drame bouleversant, voire traumatisant, mais il s’agit plutôt d’un film léger où l’on rencontre des personnages attachants, d’autres plutôt bêtes que méchants. Une ode naïve à la tolérance qui ne peut faire que du bien.

A l’Utopia


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.