TROMBONES A GOGO: Slide Hampton

Spirit of the horn

On se sent toujours à l’aise entouré de ses semblables, mais à défaut d’apport extérieur, on risque aussi de se confiner dans un monde morose et monochrome. C’est ce qui est arrivé au tromboniste Slide Hampton, qui s’est entouré de douze autres maîtres de la coulisse pour constituer un bigband où ni trompettistes ni saxophonistes n’ont obtenu de droit de séjour. Leurs interprétations trombonesques de quelques standards assez rabattus („April in Paris“, „Dolphin Dance“, „Cherokee“, …) peuvent paraître originales de prime abord, mais on se lasse rapidement de leur timbre peu variable. Respect tout de même pour Slide Hampton, qui à 71 ans est toujours au sommet de son art. Respect aussi pour le soliste principal, Bill Watrous, qui se meut hardiment dans des hauteurs habituellement réservées aux trompettistes. Pour trombonophiles exclusivement.

Slide Hampton and the world of trombones. Spirit of the horn. MCGJ1011


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.