ZAPZIOO: A zapper

Nous vivons une époque curieuse: tandis que le marché luxembourgeois est inondé de nouveaux disques de groupes locaux, dont la qualité – aussi bien artistique que technique – ne cesse d’augmenter, les anciennes „valeurs sûres“, semblent perdre pied. Après une période plutôt productive, trois albums entre 2001 et 2006, voilà que Zap Zoo nous propose un album acoustique. Aurions-nous raté un épisode? Celui, par exemple, où Zap Zoo a été le premier groupe luxo à signer avec une major et puis faire des tournées devant de millions de fans dans le monde entier? Vérification faite, non. Alors pourquoi cette acrobatie nombriliste qui consiste à resservir les mêmes chansons, certes sans guitares électriques, mais aussi sans grands changements dans les arrangements? L’exercice de l’album „unplugged“, qui fût initié par la chaîne MTV, est usuellement réservé aux grands des grands, qui proposent des versions remaniées de leurs classiques tout en y intégrant une bonne dose d’originalité. Ce qui agace dans zakoostik, c’est non seulement ce manque d’originalité, mais aussi le ridicule d’un petit groupe qui finit par surestimer sa valeur. Et qui, à force de vouloir faire cela, se prend pour un des grands. A zapper ou à méditer.

www.zapzoo.net


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.