JARDINS EN FOIREES: Triade de festivals

Et de trois: dès à présent, trois festivals consacrés au jardin se disputent l’affluence du public au Luxembourg.

Cet article fait partie d’un dossier spécial paru dans le woxx nr. 684 du 14 mars 2003

(roga) – Dans l’envolée jardinière de la première campagne „jardins à suivre“, festival décentralisé, organisé en l’an 2000 par „Stad a Land“ dans le contexte du projet européen „Leader“, deux festivals adressés à la communauté grandissante des amateur-e-s du jardinage se sont établis dans les calendriers événementiels du Grand-Duché. D’abord la „Bourse aux Plantes“, qui se déroule chaque troisième week-end de septembre dans les pourtours bucoliques du château de Stolzembourg. Une sympathique foire commerciale certes, mais à forte connotation associative et conviviale.

Une initiative privée a vu naî tre, il y a deux ans, la foire commerciale „Tendances Jardins“, qui se déroule au cours du mois de mai (du 23 au 25). Cette foire très attrayante se déroule dans le parc ombragé du château d’Erpeldange. Pour l’édition de cette année, les organisateurs essaient de vendre le jardinage comme le loisir idéal des citadins stressés: „Des recherches récentes réalisées dans le domaine de l’équilibre mental, psychologique et physique présentent le jardinage comme le loisir le plus valorisant et le plus complet qui soit.“ Le plus célèbre jardinier de loisir actuel est par ailleurs un certain Silvio Berlusconi. N’allez donc pas chercher trop d’équilibre dans ce type d’activité.

Enfin, le troisième candidat dans la course pour attirer le public entrera en lisse ce week-end. Il s’agit de la foire „Jardirêve“, qui aura lieu pour la première fois à Luxembourg du 14 au 16 mars dans les locaux peu bucoliques du Parc des Expositions des FIL à Kirchberg. Evidemment, la saison hivernale ne se prête pas outre mesure à la vente de géraniums, plante chouchou des petits bourgeois luxos, ni à celle de raretés botaniques, ou de plantes d’ornement baroques. Pour cette raison, le point fort de cette première édition est consacré aux aménagements de jardins: „Des jardins à thème, aménagés avec beaucoup de compétence, des plantes, des fleurs, des étangs, des machines pour le jardinage, des meubles de jardin, des palissades, des figurines et un choix d’accessoires pour le jardin.“ Ceux et celles qui voudraient enfin procéder à l’industrialisation, voire la taylorisation de leur espace vert, représentent donc le public cible de cette manifestation.

L’histoire de cette foire insolite remonte à sept ans. En effet, sous le sigle „Gartenträume“, ce type d’événement a été créé en Allemagne, à Lingen et à Rheda-Wiedenbrück. Cette année, l’organisation atteint des dimensions de „franchising“, puisque pas moins de huit foires comparables sont organisées en parallèle.

Sur le sobre site http:// www.gartentraeume.com/ 2002/luxemburg.asp, on ne découvre ni les organisateurs de la foire, ni la liste complète des exposants. A noter toutefois que les liens vers les exposants font resurgir nettement la domination des entreprises d’équipement des espaces verts de la grande région.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.