Identity: Konschthaus beim Engel

Qui es-tu?

(nc) – Durant ces derniers mois, 12 jeunes artistes se sont livré-e-s à une recherche identitaire de soi, de l’autre. Le résultat de leur quête est à voir sous la forme d’installations, de vidéos ou de sculptures au „Konschthaus beim Engel“.

Objets emballés dans des sacs plastiques, peluches démembrées, portraits photographiés ou encore autoportraits peints: ainsi se présente l’aspect formel de l’art contemporain. Par contre, le concept qui sous-tend l’oeuvre est, à première vue, moins aisé à déterminer … le catalogue de l’exposition nous vient en aide.

L’oeuvre de Hessane Elyassaa est réalisée avec des objets qu’il a ramassés dans les rues, des trouvailles qu’il a faites au cours de sa vie. Ces objets emballés mystérieusement restent cachés à l’oeil du spectateur afin d’inciter ce dernier „à percevoir le visible à travers l’invisible“.

L’interaction du public est également le mot d’ordre de la création de Cyril Cabirol. Il nous présente des peluches dont les membres sont détachés et éparpillés sur le sol. Au visiteur de manipuler à son gré les petits oursons roses et de procéder au remodelage d’un objet qu’il connaît depuis son enfance. L’intention de l’artiste est de faire participer le public afin de révéler son identité: „Dis-moi à quoi tu joues, je te dirai qui tu es“, nous indique l’écriture sur les murs.

Une série d’autoportraits d’Emilie Marçot, montrée sous la forme de diapositives, nous révèle les multiples facettes de sa personnalité. Des éléments physiques du corps (cheveux,…) sont présentés dans des fragments de plexiglas et font preuve d’un véritable don de soi.

Au visiteur astucieux de découvrir les (ses) identités à travers une douzaine d’oeuvres présentées dans le cadre d’une exposition qui, à maints égards, s’avère être surprenante.

„Identity“, à voir au „Konschthaus beim Engel“ jusqu’au 27 janvier 2002.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.