GABRIELE BASILICO, FRANCO FONTANA, MIMMO JODICE: Trois déclinaisons

L’espace 2 de la Galerie Clairefontaine présente les oeuvres de trois photographes
d’origine italienne, Gabriele Basilico, Franco Fontana et Mimmo Jodice déclinant à leur façon ce thème, qui depuis la nuit des temps a fasciné les hommes: la mer. Dans les images de Franco Fontana où elle se réduit souvent à une ligne géométrique et horizontale, l’essentiel réside dans le jeu des couleurs et des reflets. Ces variations sur un thème se concentrent sur l’approche méditative de l’infini. Schopenhauer n’est pas loin.

Plus complexes déjà, les photographies de Mimmo Jodice. Si l’horizon marin est toujours son thème de prédilection, les lignes se brisent et les formes se gonflent dans sa vision. Il met en scène des rochers nocturnes qui s’érigent tels des petits châteaux forts ou encore des transats et des rochers, comme échoués sur des plages regardant vers le large, dans la même perspective que le spectateur devant le cadre. Finalement Gabriele Basilico est le seul des trois à mettre la mer en relation avec les hommes, ou plutôt avec l’activité humaine, car aucun être humain n’est visible sur ses photos de ports. Pourtant celui de Hambourg, par exemple, suggère une certaine gaieté même dans sa tristesse. Il semble que la seule présence de l’océan invite à élargir les horizons les plus tristes.

Pour ceux et celles qui n’en peuvent déjà plus d’attendre les grandes vacances.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.