PRO LINGUA CENTER: L’éternel féminin

Les peintres français du tournant du 20e siècle semblent avoir la cote en ce moment auprès des artistes luxembourgeois. Après Patricia Lysiane Beck et ses tableaux dans le style de Degas, c’est Paul Gauguin et Henri Matisse qu’on peut trouver dans les tableaux de Roby Flick, qui expose en ce moment au Pro Lingua Center à Luxembourg-Ville. Un motif semble avoir obsédé le peintre: la femme. Ou plutôt une femme, car sur chaque tableau on retrouve le même motif. Les couleurs sont fortes, les traits marquants, limite grossiers. Parfois le corps est peint dans un brun agréable, parfois il est stigmatisé par un bleu-vert froid. Les petites sculptures en bois avec objets divers, qui accompagnent les tableaux restent dans le même registre: les briquets aux mannequins cheap collés à des structures coloriées et phalliques parlent un langage équivoque. En tout, c’est loin d’être une exposition vraiment originale, mais elle vaut le coup un jour de pluie.

Au Pro Linga Center, Luxembourg
jusqu’au 14.12.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.