QUIMBY THE MOUSE: Quimby, la souris qui fait trembler Mickey

Quimby the Mouse de Chris Ware (L’Association)

Pour tous ceux qui en ont assez de la BD formatée en 48 pages, coloriées à l’ordi et dont l’originalité n’existe que dans les fantasmes du bédéphile, voici enfin de quoi se donner une bonne dose de plaisir. L’Association, toujours en quête d’ovnis inclassables, a dégotté la perle rare avec Quimby the Mouse de Chris Ware. L’objet en question présente des cadrages inspirés des premiers cartoons de Walt Disney, certes, mais aussi, des dessins à l’envers, des publicités bidons, des maquettes à découper, bref, un festival de surprises graphiques qui n’enlève rien à la lisibilité de l’album. Ware ne se contente pas d’innover graphiquement, il propose en prime, un récit qui balade le lecteur du rire aux larmes tout en parodiant l’univers de son cousin Mickey et une certaine image de l’Amérique conservatrice. Le tout, décomposé en mini-récits (ce fut d’abord un feuilleton publié dans un journal pour étudiants) à l’humour absurde et parfois faussement naïf, pousse finalement le lecteur à la réflexion, fait de plus en plus rare dans le 9ème Art.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.