JEAN-PATRICK MANCHETTE: La Princesse du sang

Jean-Patrick Manchette, „La princesse du sang“, Gallimard „Folio – Policier“, 4,47€

Jean-Patrick Manchette détestait qu’on l’appelle „le pape du néo-polar“. Pourtant, dans le genre policier mêlé à la politique internationale, agrémenté d’un arrière-goût de conspiration, mais surtout écrit d’une main de maî tre – allant jusqu’à réécrire cinq fois ses manuscits – on a rarement fait mieux. La princesse du sang est son dernier roman, malheureusement inachevé. Ce devait être son grand retour sur la scène littéraire, après presque une décennie d’absence. Et Manchette ne voulait pas faire dans la dentelle, avec la grande saga qu’il planifiait autour du personnage d’Ivory Pearl, la grande reporter, bourlingueuse assidue qui ne paie pas de mine devant ses adversaires aussi rudes soient-ils. Ce premier épisode retrace les années noires de la guerre d’Algérie, du grand trafic d’armes, des services secrets qui s’entremêlent et se prennent leurs propres fils dans les pieds. Bref du grand roman policier, qui laisse rêveur. Surtout si on imagine ce qui aurait pu être la suite. Longtemps épuisé, „La princesse du sang“ vient de reparaî tre en format poche chez Gallimard.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.