POP-ROCK: La fontaine de jouvence

Alors que les fleurs commencent à bourgeonner en raison d’un printemps que l’on n’attendait plus – les gars de Trip Fontaine et de Inborn feront résonner les murs du Why Not? à coups de rock quasi-juvénile, le dernier jour de mars.

Sur le trip depuis un bout de temps déjà: Trip Fontaine.

En dehors d’être le joueur de rugby tombeur, interprété par Josh Hartnett dans le film de Sofia Coppola « The Virgin Suicides », Trip Fontaine est aussi le nom d’un groupe de jeunes berlinois aimant autant le punk-rock débridé de At The Drive-In que les harmonies vocales flamboyantes des Beach Boys.

Formé il y a quelques années de cela, alors que cinq gars – originaires de Francfort – sont encore sur les bancs de l’école, le groupe ne tarde pas à faire une forte impression auprès de la scène punk-rock locale et sort en 2006, son premier effort discographique, à savoir un split avec le groupe Julith Krishun. Quelques mois plus tard, c’est un premier opus nommé « Lilith » qui voit le jour – ce qui leur permet de se présenter à un plus large public en Allemagne.

Musicalement parlant, les débuts du groupe sont assez éloignés de ce qu’ils peuvent faire maintenant. On sent à cette époque chez eux des influences très proches, du post-rock et de ses guitares aériennes faisant penser à Explosions In The Sky ainsi qu’une attirance pour ce que l’on appelait encore « emo » au début des années 2000. A savoir une musique à la fois mélancolique et puissante. Toutefois, là où Trip Fontaine sort son épingle du jeu, c’est cette fougue et puissance héritée du hardcore et du punk qui font de leurs prestations scéniques de véritables petits joyaux de puissance brute.

La sortie de « Dinosaurs In Rocketship » en 2008 prouvera tout le bien que l’on pensait des cinq teutons, maintenant relocalisés dans la capitale berlinoise, études obligent. L’album, chroniqué album du moins par le magazine Visions à l’époque, sort sur le label Redfield Records et profite d’une jolie exposition médiatique. Il faut dire que sur ce coup-là, Flo, Basti, Alex, Klaus et Timo ont mis les petits plats dans les grands avec un album aux sonorités diverses rappelant autant les Beatles que la pop déjantée de The Robocop Kraus. Le quintet semble alors s’être émancipé et ne plus avoir peur des influences pop – qui les ont sûrement fait rougir à l’époque où ils jouaient encore dans les squats. Aujourd’hui, la formation est sur le point de sortir un nouvel album en automne, cette tournée étant sûrement un prétexte pour roder ses nouveaux titres auprès d’un public grandissant.

Afin d’asseoir sa réputation de groupe live et mettre l’eau à la bouche du public présent, les hostilités seront ouvertes par les Luxembourgeois de Inborn qui viennent tout juste de sortir le troisième opus « En Vogue ».

Il y a fort à parier que le Why Not? fera carton plein en cette période de vacances scolaires avec un programme rock jusqu’au bout des dents, mais il faudra s’y habituer tant le printemps musical semble d’ores et déjà des plus alléchants.

Trip Fontaine et Inborn, au café Why Not? à Dudelange, mardi 30 mars.

Plus d’infos :
www.myspace.com/triptripfontaine
www.myspace.com/inborntrance
www.schalltot.lu


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.