The Fiddler’s Daughter

(lc) – Des Lorrains s’enflammant pour de la musique irlandaise – impossible, diriez-vous ? Et bien non, c’est bien le cas avec les six musiciennes et musiciens qui depuis l’automne 2008 officient sous le nom de Sligo – une petite province de l’île verte, connue pour être la patrie de nombreux musiciens traditionnels. Bien qu’aucun-e d’entre eux ne dispose de racines irlandaises, tous les membres du groupe se sentent comme des Irlandais exilés – juste qu’eux ont la nostalgie d’une patrie qui n’est pas la leur. Mais cela ne se remarque absolument pas – tout au contraire. Les instruments traditionnels – le whistle, sorte de flûte, ou encore les percussions – sont au rendez-vous, tout comme l’est un certain goût pour l’expérience. Comme le démontre l’emploi d’un cajon ou même d’un djembé pour donner une autre couleur à la musique – sans oublier la basse qui donne des accents jazzy. Question textes, on plonge en pleine identité irlandaise : airs traditionnels évoquant les malheurs de l’Irlande ou fêtant ses charmes naturels.
« The Fiddlers Daughter » de Sligo est un bien curieux amalgame qu’il faut vraiment écouter avant de le juger.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.