Un acteur en rétention

Victor Akpala n’est pas seulement un acteur. D’origine nigériane (de la région du Biafra), il est arrivé au Luxembourg il y a une bonne dizaine d’années en tant que réfugié politique. Opposant politique et indépendantiste dans son pays d’origine, ses jours étaient en danger – et le sont toujours s’il lui arrivait d’être renvoyé. Engagé chez Amnesty Luxembourg et très impliqué dans la communauté catholique anglophone, Viktor Akpala était parfaitement intégré dans la société. « On ne voit vraiment pas ce qu’on lui reproche », témoigne Armelle Ono, une proche de Viktor. Si d’autres Nigérians ont eu des problèmes avec la justice, le seul crime de Viktor Akpala est d’avoir vu sa demande d’asile déboutée à trois reprises. Résultat : alors qu’il répétait pour la pièce anglophone « Hurt-Dignified », qui sera présentée ce vendredi 12 octobre au public à l’aciérie de Dudelange, Viktor Kampala a été arrêté par la police tôt le matin du 18 septembre et conduit à Schrassig. Depuis, de nombreuses personnalités, qu’il  s’agisse  d’ami-e-s, de la compagnie de théâtre ou encore des gens proches de l’église, ont essayé de le sortir de là. En vain. Nous rappelons tout de même que les migrations sont un des thèmes principaux de cette année culturelle…


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.