De Gaza à Luxembourg

L’interception de la « Flotille de la paix » par l’armée israélienne dans les eaux internationales au large de la bande de Gaza, qui a fait, selon les sources, entre neuf et seize morts parmi les membres du convoi humanitaire, n’a laissé personne de marbre. Au Luxembourg aussi, la journée de mardi a compté pas moins de trois manifestations. Une première sur la place d’Armes à 12h30, une seconde à 14h30 devant la Chambre des député-e-s et une troisième à 18h sur la place Clairefontaine. Ces piquets organisés par le Comité pour une paix juste au Proche-Orient (CPJPO) appelaient à des sanctions contre le gouvernement israélien « et sa politique de la force », ainsi qu’à une suspension de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël. Si l’émotion dans l’opinion publique internationale est grande, la participation aux manifestations était plutôt faible, une centaine de personnes tout au plus place Clairefontaine. Niveau politique, le député vert Jean Huss a déposé une proposition de résolution, qui a toutefois, pour des raisons de manque de temps, été ajournée sine die. Parallèlement, le ministre des affaires étrangères Jean Asselborn, en déplacement à Kampala, a condamné l’acte israélien et a convoqué mercredi l’ambassadeur de cet Etat pour lui faire part de sa réprobation.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.