Vive la grève !

Ah, ils sont beaux nos gauchistes ! Voici qu’un de nos rédacteurs, qui agace tout le monde à longueur de journée avec ses discours sur l’importance des luttes sociales, et le renversement de l’Etat bourgeois par les armées prolétariennes, se retrouve pris à son propre jeu. Ce jeudi 15 novembre, l’Asti a organisé un voyage de presse à Paris. Quelques semaines à l’avance, elle avait pris soin de réserver les places dans le TGV qui devait amener confortablement les journalistes à destination. Mais voilà, c’était sans compter avec la combativité des cheminots français, dont notre marxiste de rédaction fait constamment l’éloge. Pas de train, mais le voyage n’est pas annulé pour autant : prévoyante, l’Asti a loué les services d’un minibus … ce qui avance l’heure de départ à six heures du matin. « De la nuit ! », s’exclame notre journaliste qui se couche tard pour gagner … un salaire du woxx. Après tout, il n’aura jamais été aussi proche de la classe ouvrière.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.