L’autre Asie

(lc) – Si vous en avez marre des restaurants chinois qui –  en plus de présenter toujours la même décoration kitsch en plastique – deviennent interchangeables à force de remplir leurs cartes avec toujours les mêmes menus,  faire un tour à Junglinster peut s’avérer être une très bonne idée. Le restaurant « Trois Quarts » propose en effet une carte de mets asiatiques peu anodine : on cherchera en vain le poulet à la sauce aigre-douce ou le canard à la pékinoise. Par contre, le client peut se régaler de mets astucieux comme le canard croquant dans sa jarre de terre cuite et autres trouvailles. Une spécialité du lieu est de servir la plupart de ses plats dans de petites jarres, qui sont chauffées devant l’œil attentif du client dans de grandes jarres alimentées à la vapeur et disposées au milieu du restaurant. Celles-ci sont loin d’être le seul plus des « Trois Quarts » : l’œil mangeant avec, la décoration est pour le moins inhabituelle pour un restaurant asiatique. Des drapeaux bouddhistes flottent au-dessus des têtes des clients et les chaises généreuses assurent un confort amélioré. De plus, les prix sont à la portée de tous les budgets et l’accueil y est toujours chaleureux. Une bonne occasion de (re)découvrir les bons côtés de la cuisine asiatique.
Restaurant Trois Quarts, 1 rte d’Echternach, Junglinster. Tél. 26 78 21 31


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.