L’inhumain coûte 185 euros par jour

Se pourrait-il que Nicolas Schmit regrettera bientôt d’avoir fait construire le centre de rétention ? A peine ouvert, il fait déjà régulièrement la une des médias et pas vraiment d’une manière plaisante pour les responsables politiques. D’un côté une tentative de suicide il y a quelques semaines, de l’autre la réponse à une question parlementaire du député vert Felix Braz sur le coût de la rétention : 185 euros par jour et par personne « retenue ». Un chiffre qui a fait jaser et qui fait bien sûr le bonheur des xénophobes. Alors que cela ne veut nullement dire que les personnes derrière les barreaux auraient droit à cette somme chaque jour. Non, c’est leur encadrement et donc aussi leur enfermement qui coûte tellement cher. Pourtant, Schmit semble penser que c’est de l’argent bien investi, car à la question s’il était enclin à essayer la solution belge des « Maisons de retour », dans lesquelles les personnes qui attendent leur expulsion ne sont pas soumises à l’emprisonnement, le ministre répond qu’il ne les envisage pas : apparemment un quart des candidat-e-s au vol retour s’enfuient avant leur départ.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.