Trêve hivernale

Il y a plus d’un mois de cela, l’hebdomadaire lusophone Contacto avait rapporté que 14 personnes d’origine portugaise allaient devoir déguerpir prestement d’un « foyer pour immigrés » au plus tard pour le 31 décembre de cette année. Il existe quatre foyers de ce genre : deux dans la capitale et deux à Esch-sur-Alzette. Ces foyers, gérés par l’Olai (Office luxembourgeois de l’accueil et de l’intégration), sont destinés à l’accueil provisoire de travailleurs immigrés, dont la très grande majorité vient du Portugal et du Cap-Vert. Cette nouvelle avait notamment suscité l’intervention du député socialiste Marc Angel qui adressa une question parlementaire à la ministre de la Famille, Marie-Josée Jacobs. La réponse est arrivée cette semaine. La ministre y réaffirme son intention de déloger ces occupants pour pouvoir y placer des personnes réfugiées, arguant qu’il lui est très difficile, malgré l’effort de certaines communes, de trouver un nombre suffisant de logements. Mais il y a un nouvel élément : après concertation avec les intéressés, elle assure qu’aucun d’entre eux ne se retrouvera à la rue en hiver et que l’Olai serait même disposé à leur fournir de l’aide, en assurant notamment le paiement des garanties pour ceux qui ne pourraient les financer. Ce qui risque d’être le cas pour beaucoup d’entre eux, car, comme elle l’affirme, ils sont quasiment tous employés dans le secteur du bâtiment, voire au chômage ou en invalidité.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.