Mariage princier, image méritée

120 organes de presse internationaux, 750 accréditations de presse, dont 75 caméramans, 9 chaînes transmettant en direct, jusqu’en Russie… c’est ce qu’énumère la ministre du tourisme Françoise Hetto-Gaasch en réponse à une question parlementaire sur les retombées du mariage princier. Pour faire mieux, en termes d’attention médiatique, il faudrait sans doute un attentat contre les « Quad Towers » au Kirchberg ou un accident de niveau 7 à la centrale de Cattenom. Cependant, comme le précise la ministre, la couverture de la cérémonie de mariage « a majoritairement été très positive et a sans doute contribué à augmenter la renommée du Grand-Duché en véhiculant une image positive ». L’image véhiculée ainsi convient parfaitement aux marchands de souvenirs et aux vendeurs du secret bancaire : celle d’un pays d’opérette, où princes et princesses sont des pros, et les politiciens des amateurs tantôt complaisants, tantôt ridicules. Une image que les progressistes et démocrates de ce pays considèrent comme déplaisante, voire humiliante. Mais, au vu des événements des derniers mois, il devront concéder que le Luxembourg est bien cela : un Etat d’opérette.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.