FESTIVAL: Dix ans déjà !

Aujourd’hui un rendez-vous incontournable dans l’univers underground luxembourgeois, le festival Out of the Crowd (OOTC) fête sa première décennie avec une édition plus étoffée que jamais.

Tête d’affiche du festival Out of the Crowd 2013 : Minus The Bear.

Le samedi 20 avril 2013, cette nouvelle édition, co-organisée par le collectif Schalltot et la Kulturfabrik et pour la première fois en partenariat avec l’Exit07, rassemblera treize groupes internationaux pour une série de concerts explosifs et variés, allant du rock au hip-hop, en passant par la pop ou l’électro. Le festival accueille des groupes du monde entier, références en matière de musiques indépendantes et expérimentales, et attire chaque année près de 500 visiteurs, du Luxembourg mais aussi de la Grande Région. Simples curieux ou amateurs avertis, chacun y trouvera son compte.

Comme attraction principale, et sûrement attendue par les aficionados, le festival accueille le groupe de rock américain Minus the Bear, qui, depuis 2001, enchaîne les albums et navigue brillamment entre rock alternatif US, mélodies pop-rock et essais expérimentaux que l’on doit surtout au guitariste Dave Knudson, ancien membre du groupe culte hardcore Botch. Nous retrouverons aussi Maserati, l’un des fers de lance du post-rock américain, à l’origine de morceaux psychédéliques et instrumentaux exceptionnels. Une visite attendue, car si ce n’est pas le premier passage de ce véhicule de luxe au grand-duché, ce concert est tout de même une – triste – première, car ce sera le premier sans leur mythique batteur Gerhardt « Jerry » Fuchs, décédé tragiquement en 2009.

Le quatuor BRNS, nouvelle pépite indie-rock tout droit venue de Belgique, sera également présent avec son dernier album, « Wounded », un trésor d’inventivité, dynamique et imprévisible. Du côté britannique, le trio Tall Ships, dont l’album « Everything Touching » s’inscrit dans la mouvance des derniers albums de Foals, et la venue des Ecossais Paws qui font revivre les années 1990 de Dinosaur Jr. et Sonic Youth devraient satisfaire les amateurs de rock alternatif.

Pour les amateurs de math-rock, il y aura Fang Island, qui apparemment sonneraient comme du Thin Lizzy sous LSD, ainsi que le groupe irlandais No Spill Blood avec ses morceaux trépidants. Pour les amateurs d’électro : les Irlandais Mmoths, hypnotisants, et The Publicist, house music en live du batteur des illustres Trans Am, Sebastian Thompson.

Une programmation cosmopolite donc, mais aussi quatre groupes luxembourgeois qui auront la chance de se produire aux côtés d’artistes de renommée internationale : Heartbeat Parade, avec leur premier album « Hora de los Hornos » situé entre musique expérimentale et post-hardcore endiablé, et Monophona avec son trip-hop, donneront un aperçu de la scène musicale locale. Napoleon Gold et Say Yes Dog, deux jeunes groupes prometteurs, viendront ajouter leur touche électronique à ce programme bien ficelé. Ce n’est donc vraiment pas le moment de traîner devant la télé?

Parallèlement, le festival OOTC se veut une plateforme pluridisciplinaire de rencontres et d’expérimentation, et des créations plastiques de jeunes artistes seront aussi présentées à cette occasion.

Ce samedi, 20 avril à la Kulturfabrik, Esch/Alzette.
www.ootcfestival.com


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.