Moins d’OGM, plus de cohérence

(ml) – En cohérence avec sa politique « sans OGM », le gouvernement a retiré son soutien à l’Alliance pour la révolution verte en Afrique (AGRA), en raison de ses liens manifestes avec les géants de la biotechnologie – Monsanto en particulier. Au nom du combat contre la pauvreté, l’AGRA a en effet recours à des engrais, des pesticides, des semences hybrides et modifiées qui risquent de rendre les paysans dépendants de l’agro-industrie et qui portent atteinte à la biodiversité du continent. Par cette décision, le Luxembourg renforce sa position concernant les OGM, qu’il veut tenir à l’écart de notre territoire. Initié en juillet 2012, le réseau SEED (Som fir d’Erhalen an d’Entwécklung vun der Diversitéit) propose une alternative aux plants transgéniques : la réalisation d’une collection vivante de semences traditionnelles pour des plants diversifiés et adaptés aux conditions de culture locales. Le réseau s’est donné cette semaine le statut d’asbl, orientant ses activités dans trois domaines principaux : la culture et la multiplication des semences, la réalisation d’ateliers et de séminaires pour les jardiniers particuliers ainsi qu’un échange avec les autorités et autres associations de protection des semences. De la semence et des sols dépend la qualité de nos aliments et la richesse génétique des plantes cultivées a déjà chuté considérablement, au profit de quelques variétés standardisées ou hybrides qui ne disposent que de très faibles capacités d’adaptation à un environnement en pleine mutation. Plus d’informations : http://seed-net.lu/


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.