Octavie récupère Hydre

(lc) – Ce lundi matin, la ministre de la culture Octavie Modert, avait un rendez-vous important à la Chambre des députés. Citée devant la commission parlementaire de la culture pour expliquer pourquoi il n’y avait pas eu de représentation officielle au Salon du livre à Paris cette année, on pouvait s’attendre à toutes sortes d’explications farfelues sur cette débâcle. Mais il faudrait être naïf pour s’attendre à un mea culpa de la part de la ministre. Ainsi, après la séance, elle a confié aux micros de RTL, que « nous avons eu une bonne représentation de stands francophones, qui ont même réussi à entrer en contact avec des librairies parisiennes ». Juste que d’après nos informations, ce n’était pas le ministère qui avait organisé cette présence. A Paris, il y a eu deux stands : celui des éditions Phi et celui des éditions Hydre (voir woxx 1171). Et selon ces derniers, ils n’ont pas été invités mais sont montés sur Paris de leur propre gré, tout en étant encouragés par la mission culturelle luxembourgeoise. Et ils ont tout payé de leurs propres poches, même si après coup, le ministère, ayant eu vent de leur succès, leur a proposé un remboursement partiel.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.