Le Ciné Belval n’est plus utopique

(lc) – On pouvait s’y attendre : après avoir d’abord longuement flirté et finalement délaissé le projet d’un multiplexe sur les anciennes friches industrielles d’Esch-Belval, le groupe Utopia a finalement mis la main sur ce cinéma, en accord avec la financière Mercure, unique propriétaire après le départ de Caramba. Il est vrai qu’après ce désengagement, la situation difficile dans laquelle se trouvait déjà le multiplexe ne s’est pas améliorée, et les bonnes intentions de leur directeur de l’époque, Jean Villemin, n’ont pas suffi pour redresser la barre. Selon Martine Reuter, la porte-parole du groupe Utopia, les salarié-e-s du Ciné Belval n’auraient rien à craindre : « Ils seront repris dans les mêmes conditions. Nous ne nous sommes pas investis dans ce projet pour licencier du personnel. Au contraire, nous avons besoin de leur expertise et de leur connaissance du terrain pour avancer dans notre projet : celui de centrer la programmation du Ciné Belval vers les familles et vers le Sud du pays ». Reuter a confirmé en même temps le remplacement de Villemin par Fabrice Voz, jusqu’ici vice-directeur de l’Utopolis à Longwy.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.