Libé… rez-nous du nucléaire !

(lm) – « La France est souveraine et décide seule de sa politique énergétique. » C’est la raison que le maire de Thionville avait invoquée dans une interview au Wort, refusant d’envisager la fermeture de la centrale de Cattenom (woxx 1229). Mais qui, en France, décide vraiment de cette politique ? Le lobby pro-nucléaire, si l’on en croit le dossier que vient de consacrer Libération, le jeudi 29 août, à ce sujet. En collaboration avec Greenpeace, le quotidien dénonce la manière dont les « élus du nucléaire » faussent le débat sur l’avenir énergétique de la France. Parmi les noms cités, on retrouve Bernard Cazeneuve qui, sur demande de l’entreprise nucléaire Areva, avait « remanié » l’accord électoral du PS avec les Verts – il est désormais ministre délégué au budget. Ceux et celles qui se mettent en travers du chemin de l’industrie nucléaire risquent par contre de se voir mis à la porte. Comme l’ex-ministre de l’Ecologie, Delphine Batho, interviewée par Libé sur les agissements du lobby. Un autre article du quotidien est consacré à la manière dont, à Bure, à 100 kilomètres du Luxembourg, l’accord des élus locaux a été « acheté » pour y préparer l’enfouissement de déchets nucléaires. Rappelons par ailleurs que des ONG allemandes et françaises organisent une manif « Cattenom non merci » le 14 septembre à Metz (www.sortirdunucleaire.org).


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.