En France la concentration médiatique continue

(lc) – C’est une de ces nouvelles qui ont tendance à rester inaperçues, alors qu’elle est le signe qu’une évolution dangereuse dans le paysage de la presse française est toujours en train de se propager : la concentration des principaux médias dans les mains de quelques personnes. Cette fois, ce sont les actionnaires du groupe « Le Monde » qui seraient en négociation avec Claude Perdriel – propriétaire du groupe du même nom et dont « Le Nouvel Observateur » figure au portfolio. Poussées avant tout par Xavier Niel, un homme d’affaires issu de la Sarkozye ayant fait fortune avec le « Minitel Rose », et puis en fondant l’opérateur internet « Free » et Mathieu Pigasse, le directeur général de la banque Lazard et proprio des « Inrockuptibles » et du « Huffington Post », elles tourneraient autour du rachat de 65% des actions du groupe, donc 13,4 millions d’euros. Ce n’est que Pierre Bergé, l’ancien compagnon d’Yves Saint-Laurent et aussi actionnaire du « Monde » qui serait réticent à une telle entrée dans le capital du « Nouvel Obs ». Pour l’instant aucune information n’est disponible quant au sort réservé au site internet « Rue89 », que le groupe de Perdriel a acheté récemment et avec l’équipe duquel les relations sont souvent houleuses.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.