Réfugiés syriens au compte-gouttes

(rg) – Le Lëtzebuerger Flüchtlingsrot (LFR) vient de s’adresser en des termes très polis au gouvernement pour faire part – de façon indirecte – de sa déception par rapport au nombre de réfugiés syriens finalement accueillis au Luxembourg (voir woxx 1254). Alors que le gouvernement Juncker-Asselborn avait annoncé son intention d’accueillir 60 réfugiés placés pour l’instant dans des camps en Jordanie, seules cinq familles – au total 28 personnes – vont arriver bientôt à la Weilerbach. Lorsque les Etats européens avaient pris des engagements par rapport à la situation en Syrie, il y a un an, il était même question de faire venir 60 familles au grand-duché. Jean Asselborn, qui a hérité du portefeuille de l’Immigration dans le gouvernement Bettel-Schneider, avait expliqué à la presse que ce recul était dû au désistement des familles éligibles elles-mêmes, qui avaient bénéficié d’« éclaircissements » sur les conditions de vie et l’environnement social au Luxembourg, dispensé par les agents du ministère et de l’Olai diligentés sur place. Le LFR estime à cet égard « utile de donner au préalable les informations sur les réalités luxembourgeoises sans toutefois décourager les candidats potentiels très fragilisés ». Tout processus d’intégration serait une voie à double sens qui nécessiterait du temps. Le LFR espère que le gouvernement fera tout pour trouver parmi les 2,5 millions de réfugiés syriens, dont 97 pour cent sont hébergés dans les pays limitrophes du pays en guerre, les quelques familles à faire venir au Luxembourg afin d’arriver au nombre promis et « encourage le gouvernement à continuer dans la voie de la réinstallation ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.