Plus drôles les liaisons

(da) – Notre article de la semaine passée sur la conférence (annulée) d’Alain Soral a suscité plus d’une réaction. A commencer par la responsable de la librairie islamique « E-slamshop », qui se dit « accusée à tort » et qui affirme être « contre Soral et son idéologie ». D’ailleurs, la librairie, qui aurait été désinvitée du Salon du livre et de la culture par le Clae, se serait distanciée du groupe « Hanan et Weheeba » – qui serait derrière l’organisation de la conférence de Soral – depuis l’année passée. Effectivement, le dernier évènement organisé par « Hanan et Weheeba » ne s’est pas tenu à l’« E-slamshop », mais à la librairie italienne « Altrimenti ». Cette « Soirée de bienfaisance – Aïd Al Adha Palestine 2013 », pour laquelle le docteur Yacoub Mahi, recteur de la mosquée de Bonnevoie, s’était porté « hôte », comptait parmi ses invités Hassan Iquioussen, « Frère musulman français » et co-fondateur des Jeunes musulmans de France (JMF). En 2004, « L’Humanité » avait dévoilé des propos tenus par lui lors d’une conférence sur la Palestine : il avait accusé la communauté juive d’être « le top de la trahison et de la félonie » et les sionistes d’avoir poussé « Hitler à faire du mal aux Juifs allemands pour les forcer à partir ». D’ailleurs, le docteur Mahi est lui aussi fortement contesté, notamment en Belgique. En 2012, il avait affirmé dans la presse belge : « L’islam considère que l’homosexualité est contre nature. » Tout en précisant qu’« il n’y a pas de sanction à l’égard de celui qui est homosexuel à partir du moment où il vit son intimité sexuelle ». La librairie Altrimenti avait dû fermer ses portes en janvier suite à la faillite de son exploitant. « Altrimenti cultura asbl », dans laquelle on trouve certains des associés d’« Altrimenti & associés sàrl », remercie, sur son site internet, un certain Marcel Goeres, qui lui aurait permis de reprendre « son souffle » en lui offrant « un grand espace où continuer à développer son projet ». Marcel Goeres est le propriétaire de l’hôtel Parc Belle-Vue, où la conférence d’Alain Soral aurait dû se tenir.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.