Musulmans : discriminés jusque dans la tombe

(lm) – Pouvoir être enterré dans une parcelle de cimetière propre à sa religion, et avec la possibilité d’en respecter les rites, voilà un droit théoriquement reconnu à tou-te-s les habitant-e-s du Luxembourg. Pourtant, en pratique, ce droit existe pour les chrétiens, et, partiellement, pour la communauté judaïque et les non-croyants. La deuxième religion du pays, l’islam, est une fois de plus défavorisée, comme dans d’autres domaines, notamment celui du conventionnement (refusé par le gouvernement). Suite à une demande de la Shoura, le Centre pour l’égalité de traitement vient de confirmer que la loi actuelle « ne garantit pas le respect et la non-discrimination », car son application dépendrait de la bonne volonté des communes. La Shoura a précisé qu’elle ne tient pas à disposer de parcelles dans chaque commune, mais qu’elle favorise une solution consistant en plusieurs cimetières régionaux aménagés de manière à permettre l’orientation des tombes en direction de la Mecque ainsi que le rite funéraire de lavage du corps.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.