HARDCORE/METAL: L’architecture du bruit

Les amateurs de hardcore et metal moderne en auront pour leur argent, avec Architects qui viennent tout juste de sortir leur cinquième album « Lost Forever/Lost Together ».

Constructeurs d’ultraviolence sonique durable : Architects.

Formé en 2004 par les frères jumeaux Dan Searle à la batterie et Tom Searle à la guitare et accompagné par le chanteur Matt Johnson, le bassiste Tim Lucas ainsi que le guitariste Tim Hillier-Brooks, le groupe Architects est connu pour son mélange de hardcore moderne agrémenté de mélodies plus accessibles. Un style qui a été initié par les cadors tels que Poison the Well à la fin des années 1990. En à peine quelques années, le groupe de Brighton s’est littéralement affirmé comme l’un des groupes de rock extrême les plus importants du Royaume-Uni – en compagnie de leurs compères Bring Me the Horizon ou bien encore les regrettés Ghost of a Thousand.

En effet, vers le milieu des années 2000, la scène de Brighton est en pleine ébullition et accouche de nouveaux groupes tous les mois. Architects profitera de cette effervescence dès sa création et surfera intelligemment sur la vague, dès la sortie de son premier opus « Nightmares ». Cependant, la reconnaissance ne pointera le bout de son nez réellement qu’en 2007, lorsque Matt Johnson quitte le groupe pour être remplacé par le charismatique chanteur Sam Carter sur le deuxième album « Ruins ». Le groupe semble trouver la formule gagnante en ajoutant petit à petit plus de mélodies à son hardcore ciselé et martelé des débuts.

L’année de la consécration sera 2009, avec la sortie de l’album « Hollow Crown », qui fera du groupe l’un des poids lourds de la scène metal moderne. Avec cet album, Architects divisent autant qu’ils passionnent leurs fans avec l’incursion de voix chantées et de mélodies plus appuyées. Cependant leurs prestations live rageuses aux côtés des poids lourds du moment tels que Parkway Drive ou bien Misery Signals les propulseront comme l’une des sensations du moment avec la participation à la tournée en groupe « Never Say Die ! » (organisée par le label de fringues rock Impericon) la même année.

La sortie de ce nouvel album «  Lost Forever/Lost Together » en début d’année semble cependant rallier les fans de la première heure à leur cause, avec un album retournant aux sources de la brutalité de leurs compositions d’origine tout en y ajoutant une dose de songwriting plus abouti. Le son d’Architects, avec ses guitares acérées, ses rythmiques épileptiques et ses breakdowns apocalyptiques propose également de nouvelles influences plus post-rock et contemplatives qui donnent à la musique du quintette une profondeur jusque-là inédite.

La venue du groupe au Luxembourg sera également l’occasion de découvrir le très prometteur groupe britannique Napoleon, qui s’est formé il y a seulement quatre ans et qui semble déjà faire des vagues outre-Manche, avant la venue d’Iron Maiden au mois de juillet ! L’été sera chaud !

Le 16 juin à l’Atelier.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.