DÉCOUVERTE(S): Augustes vacances

Comme le veut la tradition désormais, l’Exit07 fêtera le mois d’août avec une ribambelle d’événements, de concerts et de films – le weekend d’ouverture promet déjà d’être chaud.

Ils n’appuient jamais sur « Pause » – les Portugais de Paus, une expérience à vivre à l’Exit07 ce vendredi.
(Photo : Pedro Claudio)

Tandis que les autres promoteurs, privés ou non, se dorent la pilule au soleil, les petits lutins de l’Exit07 s’activent et concoctent au public ce qu’ils savent faire de mieux : la découverte musicale et au-delà. Cette année, le programme des « Congés annulés » est plus étoffé que jamais, grâce aussi à de nouveaux partenaires et une exposition consacrée à la photographie de concerts.

Le vendredi 1er août verra donc le coup d’envoi de la saison 2014. Après un DJ Set de Suske & Wiske – qui ne devraient plus être des inconnus pour le public local – on enchaîne avec une performance de Binary & Dyslexic, les matadors locaux de l’electro qui ouvriront le bal des « Exit:LX Sessions » cette année. Ces sessions, organisées avec le soutien du bureau d’export music:LX, sont des performances d’un morceau joué en public et filmé pour en faire une vidéo live mise à disposition des artistes. Vers 20 heures, le public pourra assister à la première émission « Exitkomma7 », produite en partenariat avec la radio publique 100,7, qui comprendra interviews et sessions acoustiques, diffusées en
live.

Puis place aux groupes de la soirée. Et pour commencer, l’Exit07 a choisi un vrai petit bonbon qui nous vient tout droit du Portugal : Paus. Groupe à constellation extraordinaire, car mené par deux batteurs qui encerclent un bassiste pourvu de synthés, Paus a déjà fait ses armes à côté de mastodontes comme Radiohead, Health ou Caribou. Après une petite pause (sic), Paus est sur le point de publier un nouvel album, le premier depuis 2011 – et en révélera sûrement certains morceaux sur scène.

Le tourbillon lusitanien passé, place à la coolness américaine des Growlers. Formés en 2006 à Costa Mesa dans l’Orange County, leur son oscille entre psychédélisme et soul – un son qu’ils ont eux-mêmes baptisé « Beach Goth ». Bref, ce ne sont pas les réinventeurs de la fameuse roue, mais pourtant leurs sons rétro et charmants ne laisseront sûrement pas indifférent. Retour vers le futur ensuite avec les Antimatter People, qui puisent une partie de leurs racines au grand-duché. Leurs sons électroniques mélangés à des mélodies pleines de grâce donneront un dernier envol de sensations fortes aux spectateurs tardifs.

Le samedi sera consacré à la culture générale avec le film « Beware of Mr. Baker », relatant la vie tumultueuse du batteur virtuose Ginger Baker, de ses débuts avec Cream et Blind Faith à son épopée africaine et la découverte de Fela Kuti et des rythmes du continent noir. L’histoire d’un homme sans compromis et sans trop de respect pour ses pairs.

Tout comme les « Congés annulés » d’ailleurs, qui ne respectent même pas le repos dominical, puisqu’à partir de 18 heures le lendemain la folie continue. Avec dans un premier temps un DJ Set par Ale du « Blue Monday Show » de Radio Ara et puis une première performance de Yellow King, avec son mélange de blues, groove et psychédélisme, suivi par un des phénomènes du rock psychédélique de ces dernières années, Night Beats – jeune groupe déjà signé par une major après la sortie d’un premier EP en 2012.

On le voit, le secteur public en tant que promoteur musical n’a pas à se cacher derrière le privé, tout au contraire : grâce à son indépendance partielle des recettes, il peut se permettre de faire jouer des groupes que d’autres n’inviteraient jamais – peut-être la bonne pensée en remplissant votre prochaine déclaration d’impôts.

Plus d’infos : www.rotondes.lu


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.