Manif pour Gaza : c’était personne !

(da) – La marche silencieuse pour Gaza qui se tenait à Esch-sur-Alzette le 19 juillet et à laquelle ont participé près de 500 personnes aurait-elle été la cible des services secrets ? C’est ce qu’ont voulu savoir les députés Déi Lénk Justin Turpel et Serge Urbany dans une question parlementaire. D’après eux, lors de cette action organisée par le Comité pour une paix juste au Proche-Orient, des personnes auraient « observé, surveillé et enregistré scrupuleusement » les mouvements des participants. Deux individus auraient fait l’objet d’un contrôle d’identité de la part de la police après avoir « filmé et photographié chaque participant individuellement ». Selon la réponse des ministres de la Sécurité intérieure et des Affaires étrangères, ainsi que du Premier ministre, qui disent n’avoir « aucune indication concernant la présence de services de renseignement étrangers sur les lieux », le Srel n’a pas été impliqué. « Une telle surveillance n’entre pas dans les missions du service en question », affirment-ils. Après tout, nos services de renseignement sont bien connus pour ne jamais franchir les limites des missions qui leur sont confiées… Dans tous les cas, la loi portant réorganisation du Srel, déposée début avril, y remédiera, puisqu’elle prévoit un élargissement sensible des missions qui lui sont confiées (woxx 1262).


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.