FESTIVAL: Plus qu’une vision

Tandis que certains festivals locaux baissent pavillon – comme le regretté Mess for Masses le weekend dernier – le Sonic Visions proposé par la Rockhal prend de plus en plus d’ampleur.

Présentés par le réseau grand-régional Multipistes : les Nancéens de Luna Gritt proposent un mélange entre pop, rock et soul.

S’il est probablement vrai que la « musique amplifiée » – entendez par là tout ce qui est rock, metal, punk, indé voire electro – a été l’enfant chouchouté par la politique culturelle cette dernière décennie, il convient d’ajouter tout de même que celles et ceux qui profitent de la bienveillance des hautes instances culturelles ne sont pas en reste et remplissent leur tâche : rendre le Luxembourg incontournable au niveau mondial. Quoiqu’il y en ait toujours qui, pour une raison ou pour une autre, ne sont pas d’accord. Mais créer une harmonie parfaite dans le milieu artistique a toujours été une mission impossible…

Et l’une des occasions pour en témoigner est l’édition annuelle du festival Sonic Visions. Car il est plus qu’un festival « normal » pour consommateurs habitués et amateurs de découvertes musicales : il comporte aussi une autre partie remplie de panels et de workshops destinés aux professionnels – pour lesquels, depuis un certain temps, le festival est marqué d’une grande croix dans les agendas.

En 2014, le public intéressé aura donc droit à une « mentoring session » avec Peter Jenner, qui fut le manager entre autres de Pink Floyd, The Clash et Ian Dury. Sinon seront proposés des événements tournant autour de la promotion artistique ou de la vie de musicien dans le monde du DIY. Le focus est mis sur trois niveaux : international, local et grand-régional. Pour ce dernier, la Rockhal, qui dispose de bonnes relations avec les institutions voisines, organise une multitude de panels et de discussions afin de renforcer encore le tissu nerveux de la programmation musicale en Grande Région. La même chose vaut pour l’affiche du Sonic Visions : à côté d’artistes confirmés au niveau international, le festival propose une belle palette de découvertes venues de chez nos voisins directs, souvent choisies en collaboration avec les initiatives locales. Par exemple le réseau « Multipistes » qui rassemble pas moins de neuf opérateurs de la Grande Région et qui – outre les conférences – organise aussi des « showcases » pour jeunes talents, c’est-à-dire des apparitions courtes destinées aussi bien au public qu’aux « talent scouts » invités qui se dissimuleront dans la foule. Pour cette édition ont été retenus entre autres Kiss Me Tiger, Luna Gritt, Smells Like Grandma ou encore Colline Hill.

Du côté international, ce sont Fritz Kalkbrenner, St Vincent et Asgeir qui se partageront les têtes d’affiche. Mais ils feraient mieux de faire gaffe de ne pas être submergés par la trentaine d’autres groupes qui leur feront concurrence.

En tout donc : un festival dédié au « Putting Luxembourg on the map » qui réunit les experts, les amateurs, les aficionados et celles et ceux qui veulent le devenir. Arrêtez donc de rouspéter contre le désert culturel et plongez-vous dans la jungle du Sonic Visions ce weekend !

Ce weekend à la Rockhal. Plus d’infos : www.sonicvisions.lu


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.