Secrets d’archives

(lc) – La culture de l’archivage au grand-duché bat de l’aile et ce n’est pas une nouveauté. Les conditions désastreuses dans lesquelles les archives nationales « fonctionnent » le montrent, tout comme l’idée totalement saugrenue du député socialiste Alex Bodry de détruire les archives du Srel après qu’une commission d’historiens, commanditée par le ministère d’État, aura pondu son rapport. Pourtant, il y a pire. D’après nos informations, le gouvernement se serait rendu compte qu’au moins deux documents cruciaux datant de la Deuxième Guerre mondiale auraient été « égarés » : la fameuse liste des enfants juifs dénoncés par la commission administrative aux autorités nazies, déterrée par Denis Scuto, tout comme celle reprenant les informations sur les fameux comptes dormants des juifs luxembourgeois « disparus » pendant la guerre – et sur lesquels le gouvernement s’engageait à enquêter dans le futur. D’un autre côté, il y a cette nouvelle étonnante : il y a peu, les responsables des archives auraient « retrouvé » les archives du ministère des Finances datant de la Deuxième Guerre mondiale. Une bonne chose en somme, mais il reste la question comment on pouvait ignorer l’existence de 350 mètres linéaires d’archives pendant plus de 70 ans ?


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.