Monarchie: le soutien s’effrite

(lc) – Sombre semaine pour notre aristocratie locale. Pour les festivités autour du 70e anniversaire du retour d’exil de la grande-duchesse Charlotte, et donc d’une figure phare de notre mythe national de plus en plus contesté, ni le premier ministre, ni le président de la Chambre des députés, ni même la bourgmestre de la capitale n’avaient trouvé le temps de s’y rendre. De plus, plusieurs journaux se sont permis de déroger à l’obligation implicite de publier des hagiographies à cette occasion, comme les collègues du « Quotidien », qui donnaient la parole au psychologue Thierry Simonelli pour démonter le mythe grand-ducal. Comme si cela ne suffisait pas, le grand-duc actuel lui aussi s’est retrouvé touché par une attaque, certes satirique, mais aussi symbolique. Ainsi, le collectif Richtung 22 s’est permis de déposer une baignoire dorée devant le palais grand-ducal ornée du sobriquet « Méi Demokratie Bidden » avant de ne publier une fausse interview sur les ondes de Radio Ara, dans lequel le monarque n’annonçait rien de moins que sa propre démission. Heureusement que la guillotine se retrouve toujours enfermée dans le musée Drai Eechelen !


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.