À bout de souffle, la voiture à gaz naturel ?

Brochure Enovos de 2010

« Les véhicules à gaz naturel (CNG), qui émettent moins de CO2 et très peu de polluants, représentent une alternative intéressante », c’est ce qu’écrivent dans une question parlementaire André Bauler et Max Hahn. Les deux députés libéraux raisonnent dans le contexte des révélations « dieselgate » sur les taux de pollution réels des moteurs à essence et surtout à diesel, et suggèrent au gouvernement de relancer une initiative pour la promotion de ce type de véhicule. Non, voilà la réponse de François Bausch et d’Étienne Schneider. Ils rappellent que seulement 321 véhicules à gaz sont immatriculés au Luxembourg et que la réforme fiscale favorise implicitement aussi les voitures de société de ce type. Et surtout, les ministres préfèrent « inciter à la transition directe vers des véhicules à zéro émission » plutôt qu’une « technologie de transition ». Ils n’évoquent pas du tout la question de la pollution de l’air, ce qui surprend surtout de la part du ministre vert. Quant au LSAP, cela fait une douzaine d’années qu’il est aux commandes et s’abstient de soutenir un type de véhicule dont l’utilité écologique était évidente dès le début des années 2000 (woxx 625). Ce désintérêt, régulièrement épinglé par le woxx à l’occasion des Autofestivals, ne pouvait que conduire à l’essoufflement d’une filière prometteuse.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !

Flattr this!

Tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

Comments are closed.