Accueil et intégration des réfugiés : Accepter, échanger !

Actif depuis un an, le groupe « Ronnen Dësch » (table ronde) se présente pour la première fois officiellement au grand public.

(Photo : Ronnen Dësch)

Il y a un an, à l’initiative du Cercle de coopération, un groupe de coordination d’une dizaine de personnes s’est constitué. L’idée de réunir toutes celles et tous ceux qui se sentent concernés par la question de l’accueil et de l’intégration en général et par le défi de l’accueil et de l’intégration des demandeurs de protection internationale (DPI) et des bénéficiaires de la protection internationale (BPI) en particulier a débouché sur la création du Ronnen Dësch. Avant l’envoi des premières invitations, le ministère de la Famille et de l’Intégration et le Syvicol en avaient été informés.

Le Ronnen Dësch salue les efforts et les réalisations en la matière des pouvoirs publics, des structures associatives, des nombreux bénévoles, sans oublier l’investissement de l’Œuvre nationale de secours grande-duchesse Charlotte. Les présentes propositions veulent contribuer à améliorer, voire à élargir ce qui se fait déjà.

Quels sont les objectifs du Ronnen Dësch ? « La nécessité de maintenir, d’encourager et de donner des réponses à la vague de sympathie dans la durée, la venue de demandeurs de protection internationale restant d’envergure, sans oublier le défi d’intégration que pose le solde migratoire annuel de 10.000 personnes hors demandeurs d’asile. Si par intégration on entend toute la population résidente, tous sont interpellés en vue d’agir pour la cohésion sociale ; ce défi devra être une priorité durable pour les années à venir. La dimension sociale locale sera essentielle : c’est là que se joue l’acceptance ! » (Extrait de la charte du Ronnen Dësch.) Un grand principe guide les réflexions et propositions du Ronnen Dësch : les mesures d’intégration doivent être conçues de manière à ce que tout résident puisse en être bénéficiaire.

Propositions

Le Ronnen Dësch s’est réuni en plénière le 12 avril 2016 à la Rotonde de Bonnevoie, le 14 juin 2016 à Strassen, le 24 octobre 2016 à Steinsel et le 23 janvier 2017 à Sanem. À chaque fois, une centaine de personnes venant des communes hébergeant des DPI, des associations, des initiatives et des individus, des partenaires sociaux, des communautés religieuses, des partis politiques et des ministères y ont participé. Ainsi, le Ronnen Dësch s’est profilé comme une plateforme d’échanges constructifs visant à favoriser une bonne cohésion sociale face aux défis existant en la matière.

Lors de la quatrième réunion plénière, un questionnaire a été distribué pour recueillir des propositions. Ce questionnaire a également été adressé à toutes les communes hébergeant des DPI et des BPI, ainsi qu’à tous les autres invités n’ayant pas participé à cette réunion plénière. Par ailleurs, le groupe de coordination a eu une rencontre avec Caritas Trèves sur la situation en Allemagne, tout comme une délégation a pu rencontrer le directeur de l’Olai.

Suite à ce processus, le groupe de coordination du Ronnen Dësch a finalisé sa « corbeille de propositions » qui sera soumise aux responsables politiques, dans un contexte où un projet stratégique d’intégration est en instance d’élaboration au ministère de la Famille et de l’Intégration. Certaines de ces propositions sont d’ores et déjà en voie de réalisation.

Pour en savoir plus, contacter le groupe par mail à : ronnendesch@gmail.com
La corbeille de propositions ne semble pas être disponible en ligne pour le moment.

Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.