Antisémitisme: 13 cas en 2017

L’antisémitisme ne s’arrête pas aux frontières : Au Luxembourg également, la haine des Juifs n’a pas disparu du paysage, même si la plupart du temps elle ne se manifeste pas au grand jour et que les actes de haine n’entraînent pas la violence qui les caractérisent ailleurs. L’antisémitisme a-t-il pourtant augmenté au cours des dernières années, comme cela a été le cas dans les pays voisins, en France et en Allemagne ? Un groupe de travail « Recherche et Information sur l’Antisémitisme au Luxembourg » (RIAL) vient de publier un premier rapport. En tout, il a identifié 13 cas en 2017, dont trois donnent particulièrement à penser. Dans les deux premiers cas, il s’agit d’un acte de vandalisme à l’encontre d’une synagogue et d’un commerce juif, tous deux perpétrés par le même individu. Le troisième cas traite de « mobbing » envers une élève juive. Dans sa grande majorité, l’antisémitisme au Luxembourg concerne la propagande antijuive sur les réseaux sociaux, souvent dans le contexte du conflit israélo-palestinien. Dans ce contexte, le groupe de recherche espère convaincre le gouvernement d’adopter la définition que donne de l’antisémitisme, l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA), à la tête de laquelle le Luxembourg siègera l’année prochaine.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.