Apess : le feuilleton continue

Le feuilleton autour de l’élection d’un nouveau bureau exécutif pour le syndicat de profs Apess (woxx 1381, woxx 1393) continue. Alors qu’un vote électronique avait enfin eu lieu entre le 25 et le 29 octobre, après des semaines de bataille juridique et médiatique entre le bureau exécutif actuel et un groupe de frondeurs proche de la Délégation nationale des enseignants, ces derniers ont obtenu un jugement en référé interdisant le comptage des voix recueillies par ce biais. La raison : les membres du syndicat n’auraient pas été convoqués par voie de lettre recommandée. L’idée d’une élection électronique avait été le résultat d’une procédure de médiation entre six membres frondeurs et le bureau exécutif présidé par Daniel Reding. Pour l’équipe de ce dernier, le jugement en référé mettrait en cause tout le fonctionnement du syndicat, comme celui de nombreuses autres associations luxembourgeoises. « Il va sans dire que, suite à ce recours en référé et à la politique d’obstruction de la liste concurrente, la situation de l’Apess devient de plus en plus pénible », se plaint l’organisation dans un communiqué. Lors d’une conférence de presse en juillet, des membres de cette « liste concurrente » avaient reproché au bureau exécutif un « déni de démocratie ».


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.