Conseil national pour étrangers : enfin du budget

Que le Conseil national pour étrangers (CNE) est une machine à couacs n’est pas un secret pour celles et ceux qui connaissent le dossier. Ainsi, lors de son renouvellement début juillet de cette année, il est apparu que le nombre de représentants suppléants requis par la loi était insuffisant, faute de candidatures. Ce qui selon le député socialiste Marc Angel a conduit à un blocage total de cet organe censé concocter un rapport pour le gouvernement au sujet de l’intégration des étrangers. Selon le député, le CNE ne serait tout simplement pas au complet en ce moment. En effet, aux dernières élections du conseil, il y aurait eu 68 candidats et 55 électeurs inscrits, dont seulement 49 auraient participé au scrutin. mehr lesen / lire plus

Communales dans le Sud : Particularités et constantes

Ce n’est pas seulement à Esch que le sud du pays s’est réveillé avec de nouvelles majorités. Un petit tour d’horizon.

(Photo : © thebluediamondgallery)

Dimanche dernier, il y a eu les petites surprises et les grandes. Commençons donc par les plus petites : à Dudelange, le LSAP a pu encore une fois défendre sa majorité absolue au conseil communal. C’est d’autant plus considérable que le LSAP a subi des défaites dans plusieurs communes avoisinantes – une tendance qui ne semble pas trop se répercuter sur la troisième ville du pays. Surtout qu’avec Dan Biancalana, les socialistes avaient misé sur une nouvelle tête, vu l’absence des dinosaures Alex Bodry et Mars Di Bartolomeo. mehr lesen / lire plus

Communales à Esch : C’est reparti comme en 1999

Coup de tonnerre dimanche dernier dans l’ancienne métropole du fer : pour la première fois depuis une centaine d’années, les conservateurs pourraient obtenir le poste de bourgmestre. Mais la messe n’est pas encore dite.

Lundi matin, les affiches du LSAP sont les premières à disparaître. (Photo : woxx)

Dimanche soir vers 18 heures, visages incrédules dans la nouvelle auberge de jeunesse eschoise, où Déi Lénk avaient invité à leur fête électorale. C’est la bérézina pour la gauche, car à ce moment, seul un siège lui était assuré au prochain conseil communal – alors que le parti avait espéré en conquérir un troisième afin de pouvoir aisément monter une coalition rouge-rouge avec le LSAP. mehr lesen / lire plus

Hervé Le Tellier : Toutes les familles heureuses

Si ce n’était pour l’ellipse qui ouvre et clôt le livre – brodée autour d’une citation du poète mystique persan Jalâl al-Dîn Rûmî : « La blessure est l’endroit où la lumière entre en vous » -, on aurait pu croire à une sorte de testament. Car dans son nouveau livre, le d’habitude si farceur oulipien Le Tellier se livre à son lecteur et raconte l’histoire de sa famille. Celle de son père biologique absent, de son beau-père tout sauf téméraire et surtout celle de sa mère, dont la folie ne semble supportable qu’à partir du moment où elle est cliniquement vérifiée. mehr lesen / lire plus

Festival
 : Jeunes et déjà psychédéliques

Pour la deuxième fois de suite, le groupe luxembourgeois The Kooters organise le festival Psychokuzu – grand-messe du renouveau de la scène psychédélique en Europe.

Ils ne laissent rien au hasard : les Néerlandais de The Hazzah.

Quand il devient de plus en plus difficile de réinventer la roue, quand même l’avant-garde commence à se mordre la queue, le réflexe le plus simple – et souvent le plus efficace – est de retourner en arrière, de revisiter de vieux styles tombés en disgrâce depuis des décennies et de les revitaliser.

C’est la façon de faire qui domine l’industrie musicale depuis un certain temps. mehr lesen / lire plus

Denis Villeneuve : Blade Runner 2049

S’inspirant des décors visionnaires de l’original de Ridley Scott, la suite de Denis Villeneuve élargit les thématiques tout en complétant l’esthétique. « Blade Runner 2049 » évoque aussi bien les questions cartésiennes entre objets animés et inanimés qu’il met en avant l’écologie. Certes, des longueurs persistent, mais cela n’empêche pas le film d’être un des meilleurs sequels de ces dernières années.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Mudam : Madame Cotter, du branding et un fantôme

Ce vendredi matin, sous les fenêtres embuées du hall du Mudam Café, Laurent Loschetter proclamait donc ce que le pays savait de toute façon : Suzanne Cotter sera la nouvelle directrice.

On pourrait presque croire que la radio 100,7 a un nouveau service : celui de la fuite de nominations un jour avant la proclamation officielle. Après Stéphane Pallage comme nouveau recteur de l’université, le service public a annoncé le nom de Suzanne Cotter comme nouvelle directrice du Mudam.

Selon les dires de Loschetter – qui dans une première partie de la conférence de presse affrontait seul les journalistes – l’affaire aurait été vite conclue : « Parmi les trois candidatures retenues sur une shortlist, le comité de sélection avait dès le début une nette préférence pour Suzanne Cotter », a-t-il expliqué. mehr lesen / lire plus

Potentiel nouveau recteur de l’Uni : pas incontesté

Si l’information relayée par la radio socio-culturelle 100,7 est correcte, alors l’Université du Luxembourg – ou plutôt son conseil de gouvernance – aurait trouvé un prétendant tout à fait à son goût, tout en écartant l’hypothèse d’un candidat interne. En effet, Stéphane Pallage, depuis 2013 doyen de l’école de gestion de l’Uqam (Université du Québec à Montréal), est un économiste d’origine belge à qui le contact entre enseignement public et secteur privé ne semble pas faire froid dans le dos. En tout cas, c’est ce que prétend un de ses collègues, le professeur de comptabilité à l’Uqam Léo-Paul Lauzon (qui est aussi membre du Nouveau Parti démocratique, le plus à gauche du Canada), dans un blog rédigé pour le tabloïd « Le Journal de Montréal ». mehr lesen / lire plus

Optimisation fiscale : Luxembourg, terre d’accueil

La Commission européenne veut donc que le Luxembourg récupère d’Amazon un pactole de 250 millions d’euros. De quoi accroître l’embarras du grand-duché face à ses pratiques fiscales.

Après Fiat, c’est au tour d’Amazon. Et ce n’est pas une surprise, puisque la commissaire européenne chargée de la politique de la concurrence, la Danoise Margrethe Vestager, l’avait annoncé. Considérant que les conditions de l’implantation d’Amazon au Luxembourg, qui permettaient à l’entreprise d’échapper à trois quarts de l’imposition de ses bénéfices, constituait bien une aide d’État illégale, elle en concluait que « les États membres ne peuvent pas accorder à des groupes multinationaux des avantages fiscaux sélectifs auxquels d’autres sociétés n’ont pas accès ». mehr lesen / lire plus

Exposition collective
 : Effets secondaires aggravés

« Side Effects of Reality », la nouvelle exposition du duo Karolina Markiewicz et Pascal Piron, détricote la triste réalité de l’Europe actuelle en la confrontant à ses grands mythes et à ses penseurs – déprimant, mais nécessaire.

(Photos : galeries Dudelange)

Attention : c’est du lourd. Dès l’entrée, le spectateur est confronté à l’image d’une maison luxueuse de la banlieue luxembourgeoise, une Ferrari plantée devant le garage. Une inscription en néon sur la maison demande : « What do you offer your friends to make them so supportive ? » Extraite de la pièce « 4.48 Psychosis », la dernière qu’écrivit la dramaturge britannique Sarah Kane avant de se donner la mort, la citation prend dans ce contexte une double signification. mehr lesen / lire plus

Cinq questions à : Krys Pleimelding

En vue des élections communales, le woxx interroge une candidate toutes les semaines. Au tour de Krys Pleimelding, candidate Déi Gréng à Schifflange.

(Photo : Émile Hengen)

woxx : Pourquoi avoir choisi Déi Gréng pour vous engager en politique ?

Krys Pleimelding : Quand je me suis décidée à m’engager en politique, j’ai dû faire un choix. Et puis, vu mes opinions personnelles concernant la protection animale et celle de la nature, j’ai opté pour Déi Gréng parce que leur panoplie politique s’adaptait le mieux à mes valeurs.

Votre parti participe au gouvernement depuis 2013. Est-ce que vous êtes satisfaite de sa politique jusqu’ici ? mehr lesen / lire plus

Guerre et paix
 : Sauver l’Europe autrement

La semaine dernière, une 
nouvelle association dénommée « Pour la paix et contre la guerre » a été présentée à la presse. Entretien croisé avec Claude et Natalia Pantaleoni (président et vice-présidente) ainsi que Susanna Aksenkova – une étudiante ukrainienne aidée par l’association.

Les intervenants de notre interview, de gauche à droite : Susanna Aksenkova, Natalia Pantaleoni et Claude Pantaleoni. (Photo : association Pour la paix et contre la guerre)

woxx : Quand l’idée de fonder « Pour la paix et contre la guerre » est-elle née ?


Claude Pantaleoni : Le moment décisif a été en février 2015, quand j’ai compris que la guerre dans l’est de l’Ukraine n’allait pas s’arrêter de sitôt. mehr lesen / lire plus

Lët’z Arles : bienvenue les dégâts !

Que la miraculeuse conception de l’association Lët’z Arles – qui avait acheté de l’espace aux prestigieuses Rencontres photographiques d’Arles afin de s’y adonner au « nation branding » – ait soulevé des questions, nous l’avions déjà écrit. Alors que l’événement vient à peine de se terminer, le 24 septembre, un curieux courrier a atterri dans la boîte postale du woxx. Signé par un « collectif aaMa – association des artistes maltraités d’Arles », il donne un aperçu bien informé de tout ce qui s’est mal passé en coulisses. Notes d’hôtel non réglées pour les artistes ayant organisé des workshops, dîner de gala excluant les artistes, contournement de règles d’attribution des aides par un des mécènes, reproduction de clichés sans respecter les dimensions ou encore édition d’un catalogue avec des textes déjà existants – les trois pages sont un joyeux ramassis de gaffes et de couacs. mehr lesen / lire plus

Exposition collective
 : Nous sommes tous 
Pierre Werner


La question de la « vraie » valeur de l’art contemporain made in Luxembourg est devenue aussi essentielle qu’inextricable. L’exposition « Histoires d’art » ne donne pas la réponse, mais livre un joli résumé.

(Photo : Michèle Tonteling, Anna Krieps)

Parfois, regarder en arrière peut être une bonne chose. Et dans le cas d’« Histoires d’art », c’est plutôt réussi. Le fait que le titre est au pluriel indique que l’approche choisie ne se veut ni définitive ni désireuse d’établir une tutelle sur les artistes exposés. Et cela même si la genèse de cette exposition est une histoire de jubilé on ne peut plus banale : tandis que le CAL (Cercle artistique du Luxembourg) fêtera ses 125 ans l’année prochaine, 2017 marque le 25e anniversaire du prix Pierre Werner. mehr lesen / lire plus

Andy Muschietti : It

On sort divisé de ce film. D’un côté, faire un remake d’un classique juste pour l’argent n’est pas vraiment une idée originale ; de l’autre, c’est justement ce côté classique – une sorte de « Stand by Me » version film d’horreur – qui séduit. En tout cas : méfiez-vous des clowns !

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus