Visupol : Déi Gréng pas (ou plus) satisfaits

La vidéosurveillance à Luxembourg – surtout dans le quartier « sensible » de la gare – reste un sujet polémique. Dans un communiqué, la section des écologistes de la capitale dénonce la perte des libertés individuelles au nom d’une prévention inefficace.

(© pxhere)

Les lectrices et lecteurs du woxx le savaient dès le mois de mars de cette année : la Ville de Luxembourg, en collaboration avec la police et le ministère de la Sécurité intérieure, planifie l’extension de la vidéosurveillance. Au détour d’une question parlementaire du député socialiste Franz Fayot, son camarade ministre Étienne Schneider avait confirmé cette volonté – même si les résultats sont minimes. mehr lesen / lire plus

Heinz Strunk: Das Teemännchen

Dass sich an Heinz Strunks Person und seinen Werken die Geister scheiden ist wohlbedachtes Kalkül. Doch der Hamburger hat mehr drauf – wer sich hinter den Vorhang der Provokation wagt, erlebt eine Welt von Menschlichkeit, Mitgefühl und … Misere.

 Nach seinen großen Romanerfolgen „Fleisch ist mein Gemüse“, „Der goldene Handschuh“ und „Jürgen“ meldet sich der Musiker, Komiker und Autor Heinz Strunk mit einer Sammlung von Kurzgeschichten zurück. „Das Teemännchen“ beinhaltet nicht weniger als 54 Prosatexte, manche kaum länger als eine halbe Seite – andere durchaus in Novellenlänge. Wie die Titelgeschichte zum Beispiel, in der ein eher erfolgloser Prokrastinator sich zusammenreißt und ein Teegeschäft öffnet, um der Bedeutungslosigkeit seiner Existenz zu entfliehen und auch um seiner Umgebung mal was Gutes zu tun. mehr lesen / lire plus

Politique culturelle : La tentation verte

Après cinq ans au gouvernement, les Verts découvrent l’électorat de la scène culturelle et veulent s’engager à mettre en œuvre le plan de développement culturel. Un bon engagement – reste à voir s’il est crédible.

(Photo : Déi Gréng)

Pour le coprésident de Déi Gréng, Christian Kmiotek, il n’y a pas moyen de se voiler la face : « La culture a été le parent pauvre de cette législature. On en a juste entendu parler au moment des crises – comme celle du début, où le ministère a annulé d’un jour à l’autre toutes les conventions, avec zéro résultat. Ce geste a été une beigne en pleine gueule pour les acteurs culturels », a-t-il résumé, avant de qualifier le bilan de très maigre – les ambitions du programme de coalition n’ont pas été réalisées, un constat pourtant déjà fait par le Forum Culture(s) en février, cette année. mehr lesen / lire plus

Ponctualité des trains : Bausch s’explique

Plus de 90 % des trains CFL seraient à l’heure : à qui emprunte ce moyen de transport public au quotidien, cette statistique fait grincer les dents. Car la réalité est bien différente et le chiffre donné annuellement (en détail 94,04 % au départ et 90,84 % à l’arrivée) est le résultat d’un calcul légèrement édulcoré. Ainsi, les trains supprimés n’y figurent pas et les trains avec moins de six minutes de retard ne sont pas considérés. Désirant en savoir plus, les députés DP André Bauler et Max Hahn ont posé une question parlementaire à François Bausch. Dans sa réponse, le ministre explique que la raison des suppressions de trains serait pour la plupart du temps due à la sursaturation du réseau aux heures de pointe – et donne aussi des chiffres précis : pour 2017 toutes lignes confondues les suppressions rangent entre 2,33 % (hors pointe) et 4,07 % (pointe du soir) et pour 2018 entre 2,99 % (hors pointe) et 4,46 % (pointe du soir). mehr lesen / lire plus

Festival : Warm up tiède


L’événementiel d’abord : les Francofolies débarqueront à Esch pour le bonheur des édiles communaux et des productrices et producteurs – reste à savoir si elles trouveront leur public.

Sans leur singe, mais tout de même au complet : les Shaka Ponk. (Photo : Denis Rouvre)

« Esch est la ville la plus française du Luxembourg. Nous sommes une ville frontière. Et puis nous sommes la seule commune qui fête le 14 juillet » : ce sont les arguments mis en avant par le maire CSV Georges Mischo pour expliquer pourquoi la ville organise les Francofolies chez elle à partir de cette année. mehr lesen / lire plus

Photographie : Les chants 
de la chambre noire

Le CNA honore « Les univers photographiques de Michel Medinger » – et revient sur quatre décennies de créativité et de sensibilité hors pair.

Même s’il semble anodin, le titre « Les univers photographiques de Michel Medinger » est bien choisi. Car réduire le photographe à une période de son travail ne lui ferait pas justice. Medinger n’est pas un de ces artistes qui restent sur la même formule, une fois qu’ils ont trouvé une expression qui colle avec le public – et le fric qu’ils se font avec. Tout au contraire, son art photographique est avant tout une recherche, celle de la lumière et du motif approprié. mehr lesen / lire plus

Christophe Duthuron : Les vieux fourneaux

Une belle surprise pour celles et ceux qui s’attendaient à une comédie française un peu neu-neu. Pierre Richard, Eddy Mitchell et Roland Giraud jouent à merveille les trois gauchistes vieillots qui se battent toujours contre les moulins à vent – et qui y perdent un peu les pédales. Le tout dans une histoire à double tranchant qui ne se révèle que peu à peu. Pour du divertissement, c’en est – et du bon !

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Arcelormittal Dudelange : Les Italiens compliquent les choses

Pollution mortelle à l’usine Ilva à Tarente. (©wikimedia_commons)

La fin de la bataille pour l’avenir de l’usine de galvanisation de Dudelange n’est pas pour demain – le nouveau gouvernement italien ne veut pas laisser faire Arcelormittal aussi rapidement dans la reprise d’Ilva.

Décidément, l’appétit du géant de l’acier Arcelormittal pour les aciéries Ilva à Tarente en Italie n’est pas près d’être assouvi. Le nouveau gouvernement italien réunissant fascistes et populistes ne veut pas voir ce fleuron de son industrie passer sous la coupe du milliardaire indien Lakshmi Mittal aussi vite. En cause, non seulement l’éternel rengaine du « diktat » de Bruxelles (répétée par l’ADR luxembourgeois à cause des règles sur la concurrence concernant la vente forcée de l’usine luxembourgeoise en cas de rachat d’Ilva) mais également d’autres facteurs, plus compréhensibles. mehr lesen / lire plus

Noyade au lac de Remerschen : Délit de faciès ?

La noyade du rappeur portugais Puto G a refait surface dans les médias et continue à agiter les consciences. Se posent des questions de racisme au quotidien, mais aussi de politique d’information.

(Photo : © YouTube/Puto G)

C’est un symptôme de la ségrégation communautaire bien réelle au grand-duché : quand, dans l’après-midi du 30 juin, Puto G (de son vrai nom José Carlos Cardoso) se noie dans le lac de Remerschen, son décès est vite classé parmi ceux qui chaque été remplissent les pages des faits divers. Mort accidentelle, tragédie d’un jeune imprudent – et on continue comme avant. Même si la notoriété publique de Puto G en tant que musicien et acteur dans sa communauté est assez grande, elle ne suffit pas à faire céder l’indifférence générale du public. mehr lesen / lire plus

Mudam : Fin de vacance… de poste

Par voie de communiqué de presse, le Mudam a annoncé le 20 août dernier qu’il accueillait « José da Costa en tant que responsable du développement et engagement ». Titulaire d’un « master of business administration » de l’université de Miami (aux States, pas à Differdange), il roule sa bosse notamment à la Loterie nationale, puis passe à la promotion immobilière spécialisée dans les maisons passives. Dirigeant de l’exclusif Paperjam Business Club de 2014 à 2015, da Costa a aussi lancé Hasu – une société de préservation du patrimoine architectural à Kyoto. Si l’intitulé du poste ne correspond pas à un de ceux présents sur l’organigramme, il ne s’agit pas tout de même d’une pure et simple création de poste. mehr lesen / lire plus

Congés annulés
 : Finale furioso


La saison estivale touche petit à petit à sa fin – tout comme le fameux trou d’été. Pour fêter la fin des Congés annulés, les Rotondes misent sur un programme qui devrait attirer avant tout celles et ceux qui aiment danser.

Bello ? No, Bruno Belissimo – le DJ italo-canadien fera revivre l’italo-disco pour la clôture des Congés annulés.

Après avoir exploré avec l’éclectisme qu’on leur connaît presque toutes les tendances musicales contemporaines et même après avoir pris quelques risques, les Congés annulés version 2018 se terminent sur une note plus consensuelle, en mettant en avant des artistes dont la principale motivation est de faire bouger leur public. mehr lesen / lire plus

Panama Papers
 : Client 3444


Dans notre petite série (en collaboration avec la Süddeutsche Zeitung et l’ICIJ) sur les députés-avocats d’affaires qui se sont retrouvés dans les Panama Papers, c’est au tour de Laurent Mosar – qui avec ses cabinets successifs a été l’intermédiaire d’une prolifique myriade d’entreprises logées dans les paradis fiscaux.

(© Wikipédia)

Même s’il n’est que numéro 6 sur la liste des top gagnants à la Chambre des députés, établie par le magazine reporter.lu (selon les calculs duquel il gagnerait au moins 114.000 euros par an), Laurent Mosar est bien connu pour ses accointances avec la place financière – et quiconque suit ses interventions à la barre sait qu’il ne s’en cache pas. mehr lesen / lire plus

Cannabis : Courage, fumons !

Après le succès inattendu d’une pétition pour la légalisation du cannabis, les partis ont dû faire face à cette demande – et personne ne semble avoir ou vouloir un plan concret pour réaliser une légalisation.

(Wikimedia Commons)

Qui dit que le législateur luxembourgeois ne s’est encore jamais préoccupé de la légalisation du cannabis se trompe. Le 11 janvier 2001, Renée Wagener, alors députée des Verts, déposa la « proposition de loi 4747/00 visant à réglementer la production, la distribution et la vente du cannabis ». Celle-ci prévoyait entre autres la création d’un « Office national du cannabis chargé de délivrer des autorisations légales de production, d’acheter la récolte aux agriculteurs du Grand-Duché qui opteraient pour cette culture et de contrôler la qualité, la quantité et le prix des produits, au niveau de ces producteurs comme des officines publiques décentralisées de revente de cannabis au détail ». mehr lesen / lire plus

Indie rock : Survivants

Pour beaucoup, le concert de Blonde Redhead marquera l’apogée des Congés annulés version 2018 – vu l’histoire et la longévité du groupe, il y a de quoi.

Depuis un quart de siècle une des références de l’indé – et sans trahir leurs débuts : Blonde Redhead. (Photo : Julien_Bourgeois)

Il y a des groupes qui savent faire évoluer leur style au fil des années, le changer même sans pourtant perdre leur authenticité, voire perdre leur son. Et Blonde Redhead est de ce lot de formations rares. Rares d’abord parce que presque tous les groupes mythiques comme The Lapse, Van Pelt, Brainiac ou encore Enon ne sont plus de ce monde, alors qu’eux semblent dans une trajectoire plus stable. mehr lesen / lire plus

Jafar Panahi
 : Qui est Marziyeh ?

Dans « Trois visages » (« Se rokh »), le réalisateur iranien Jafar Panahi fait un nouveau petit bras d’honneur aux mollahs tout en continuant son exploration cinématographique et autobiographique.

« Trois visages » commence avec une séquence presque destinée au public occidental. Au fond d’une grotte dans l’Iran rural, une jeune femme enregistre un message dramatique sur son smartphone. Marziyeh y implore l’aide de l’actrice iranienne Behnaz Jafari, connue pour ses rôles de grand et de petit écran : car même si elle a été acceptée au conservatoire de Téhéran et qu’elle ne rêve que de devenir actrice, sa famille et celle de son fiancé refusent de la laisser partir. mehr lesen / lire plus