Droits humains : Osons le courage

C’est avec l’action cycliste « Be brave and bike for your rights », qu’Amnesty a lancé mardi dernier au Luxembourg la campagne mondiale en faveur des défenseurs des droits humains de plus en plus menacés.

À vélo, les militant-e-s ont fait le tour, mardi dernier, des ambassades du Royaume-Uni, de Turquie, de Chine, de Russie et des États-Unis pour y remettre le nouveau rapport. (Photos : Amnesty International Luxembourg)

Amnesty International lance une nouvelle campagne mondiale, « Osons le courage », pour combattre la vague d‘attaques dont sont victimes les hommes et les femmes qui défendent les droits humains. Partout dans le monde, des membres influents de la société civile, des avocats, des journalistes et d’autres défenseurs des droits humains sont victimes de persécutions, de manœuvres d‘intimidation et de violences d‘un niveau sans précédent, a alerté Amnesty International mardi 16 mai lors du lancement de sa nouvelle campagne mondiale demandant l‘arrêt des attaques contre celles et ceux qui ont le courage de combattre l‘injustice. mehr lesen / lire plus

Crise des réfugiés : Prenez vos responsabilités !

Lundi prochain se tiendra un sommet des Nations unies ayant pour but de trouver des solutions à la crise des réfugiés. Mardi, Barack Obama enchaînera avec un autre sommet consacré au même sujet. Des intentions vouées à l’échec pour Amnesty International, qui lance un appel aux dirigeants du monde.

Pour Amnesty, le sommet des Nations unies est voué à l’échec.

Pour Amnesty, le sommet des Nations unies est voué à l’échec. (Photo: Wikimedia)

Un échec du sommet des Nations unies qui a pour objectif la résolution de la crise grandissante des réfugiés dans le monde serait une occasion manquée qui affectera des millions de personnes parmi les plus vulnérables. C’est ce qu’a déclaré Amnesty International à l’approche de deux grands sommets sur les réfugiés devant avoir lieu d’ici quelques jours. mehr lesen / lire plus

Le deal UE-Turquie : Des renvois illégaux

L’UE doit immédiatement mettre un terme aux renvois vers la Turquie sous le prétexte fallacieux qu’il s’agit d’un « pays sûr » pour les personnes réfugiées, estime Amnesty.

1375cit-AI-coverUn rapport intitulé « No safe refuge : Asylum-seekers and refugees denied effective protection in Turkey », publié le 3 juin par AI, expose les failles du système d’asile turc et les difficultés auxquelles se heurtent en Turquie les personnes réfugiées, qui rendent leur renvoi dans ce pays au titre de l’accord entre l’UE et la Turquie du 18 mars illégal et scandaleux.

Ce rapport montre que le système d’asile turc a du mal à faire face au nombre extrêmement élevé de personnes réfugiées et en quête d’asile, qui sont plus de trois millions. mehr lesen / lire plus

Transferts d’armes vers l’Égypte : L’Union européenne doit agir

Près de la moitié des États membres de l’Union européenne (UE) ne se tiennent pas à la suspension des transferts d’armes vers l’Égypte. Ils risquent ainsi de se rendre complices d’une vague d’homicides illégaux, de disparitions forcées et de torture.

Malgré la suspension décidée au niveau de l’UE après le meurtre de centaines de manifestants par les forces de sécurité en août 2013, 12 des 28 États membres continuent de compter parmi les principaux fournisseurs d’armes et d’équipements pour le maintien de l’ordre destinés à l’Égypte. Il est à craindre que les ministres des Affaires étrangères de l’UE ne décident prochainement de supprimer cette actuelle suspension qui est déjà insuffisante. mehr lesen / lire plus

Indice d’acceptation des réfugiés : À bras ouverts

À l’occasion du Sommet mondial sur l’action humanitaire, Amnesty international a publié une enquête mondiale qui montre qu’une grande majorité de gens sont prêts à faire des efforts pour accueillir les réfugiés.

1372tabelleAmnestyLe nouvel indice d’acceptation des réfugiés classe 27 pays de tous les continents en fonction de la proportion de leurs habitants qui seraient prêts à laisser des réfugiés s’installer dans leur pays, leur ville, leur quartier ou chez eux. Ce sondage révèle qu’une majorité accueillerait les réfugiés à bras ouverts. Il montre aussi que les discours politiques antiréfugiés sont loin d’être en phase avec l’opinion publique.

Un indice mesure pour la première fois le degré d’acceptation des réfugiés

Presque la moitié des personnes interrogées en Chine (46 %) ont affirmé qu’elles seraient prêtes à accueillir des réfugiés chez elles. mehr lesen / lire plus

Grèce : Chaos à la frontière d’Idomeni

Le chaos règne au poste-frontière d’Idomeni, entre la Grèce et la Macédoine : 7.000 demandeurs d’asile y sont bloqués dans des conditions épouvantables, au milieu d’un imposant dispositif de sécurité. Une situation qui résulte d’une scandaleuse succession de mesures discriminatoires de fermeture des frontières.

1361Citizen

La situation à la frontière d’Idomeni est préoccupante : des heurts entre les forces de l’ordre et des groupes de réfugiés ont lieu. (Photo : Amnesty International)

« Il semble hélas que les États européens soient davantage prêts à se coordonner pour bloquer les frontières que pour apporter aux réfugiés et aux demandeurs d’asile une protection et des services de base », a déclaré ce 29 février Giorgos Kosmopoulos, directeur d’Amnesty International Grèce. mehr lesen / lire plus

Banques et crimes contre l’humanité : Complices en puissance

De graves lacunes existent dans la réglementation bancaire censée enrayer le commerce irresponsable des armes, c’est ce que montre un rapport d’Amnesty International.

(Nathan Bayliss / AI)

(Nathan Bayliss / AI)

Il existe peu de moyens d’empêcher les banques luxembourgeoises de financer la production et le transfert d’armes interdites à l’échelon international ou utilisées pour commettre de graves violations des droits humains, ou d’investir dans ces activités, écrit Amnesty International Luxembourg dans un rapport rendu public vendredi 29 janvier.  D’après le document intitulé « Banks, arms and human rights violations », cela est dû à une réglementation et des lignes de conduite inadaptées et insuffisantes concernant le financement du secteur de l’armement. mehr lesen / lire plus

Irak – villages arabes contrôlés par les peshmergas : Destructions de masse délibérées

Les peshmergas – combattants des unités du gouvernement régional du Kurdistan – et des milices kurdes du nord de l’Irak ont passé au bulldozer, fait exploser et réduit en cendres des milliers de logements, dans le but, semble-t-il, de déraciner des populations arabes.

Destruction évidente à Jumeli.

Destruction évidente à Jumeli.

Ce rapport publié le 20 janvier et intitulé « Banished and Dispossessed: Forced Displacement and Deliberate Destruction in Northern Iraq » s’appuie sur des recherches réalisées sur le terrain dans 13 villages et villes, et sur des témoignages recueillis auprès de plus de 100 témoins et victimes de déplacement forcé. Elles sont étayées par des images satellite donnant à voir la destruction de grande ampleur semée par les peshmergas, ou dans certains cas par des milices yézidies et des groupes armés kurdes de Syrie et de Turquie agissant en collaboration avec les peshmergas. mehr lesen / lire plus

10 décembre : Plus que jamais, les droits humains

À l’occasion de la Journée internationale des droits humains, Amnesty International Luxembourg appelle les dirigeants européens ainsi que le gouvernement luxembourgeois à respecter leurs obligations internationales en matière de droits humains.

1349CitizenAmnestyAlors que le continent européen est souvent cité comme un exemple à suivre dans le domaine des droits humains, Amnesty International dénonce des années de transferts irresponsables d’armes vers l’Irak par des États européens. Une partie importante de ces armes est, en effet, actuellement aux mains du groupe qui se fait appeler État islamique.

Amnesty International s’inquiète également des violations par certains de ces États européens des droits de réfugiés fuyant des conflits violents, tout comme de certaines mesures prises pour lutter contre le terrorisme et menaçant la liberté d’expression. mehr lesen / lire plus

Mexique : Crise des droits humains

Pour Amnesty International, les déficiences de l’enquête sur les disparitions d’Ayotzinapa (woxx 1289, woxx 1294) exposent les manœuvres choquantes du gouvernement mexicain.

1339Citizen

(Photo : Wikimedia)

Les déficiences dans la gestion de l’enquête menée par les autorités sur la disparition forcée des 43 étudiants de l’école normale d’Ayotzinapa à Iguala, dans l’État de Guerrero, il y a un an, révèlent les manœuvres des plus hautes sphères du gouvernement pour clore le dossier.

« La disparition des étudiants d’Ayotzinapa est l’une des tragédies humaines les plus graves que le Mexique ait connues ces dernières années », considère Erika Guevara-Rosas, directrice du programme Amériques d’Amnesty International. mehr lesen / lire plus

GUERRE CONTRE LE TERRORISME: « Les victimes doivent obtenir justice »

Pour Amnesty International, les gouvernements européens ayant participé au programme secret de détentions, d’interrogatoires et de tortures de la CIA, dans le cadre de la « guerre contre le terrorisme » lancée par les États-Unis, doivent agir d`urgence pour traduire les responsables en justice.

Après la publication d’un rapport du Sénat américain apportant de nouvelles informations, Amnesty montre dans « Breaking the conspiracy of silence: USA`s European `partners in crime‘ must act after Senate torture report » que ce rapport concorde avec les informations faisant état de l’existence de sites secrets en Europe de l’Est et de la collaboration avec la CIA de divers pays européens. mehr lesen / lire plus

FORTERESSE EUROPE: Entrer ou mourir

Les politiques de l’UE en matière d’immigration mettent en danger la vie et les droits d’êtres humains, estime Amnesty International à l’occasion de la publication d’un nouveau rapport.

Demandeurs d’asile et migrants au centre de détention grec de Fylakio. (© Photo : GEORGIOS GIANNOPOULOS)

Les conséquences de la détermination de l’Union européenne et ses Etats membres à verrouiller leurs frontières face aux réfugiés et aux migrants, voilà le sujet d’un rapport rendu public mercredi 9 juillet. « The human cost of Fortress Europe: Human rights violations against migrants and refugees at Europe’s borders » montre que les politiques de l’UE en matière d’immigration et ses pratiques de contrôle aux frontières empêchent des réfugiés d’accéder à la procédure d’asile en Europe et mettent en danger la vie de toutes ces personnes, qui entreprennent des voyages de plus en plus dangereux. mehr lesen / lire plus

JEUX OLYMPIQUES DE SOTCHI: Une descente glissante pour les droits humains

En 2012, les autorités russes avaient souscrit publiquement aux principes de non-discrimination, d’égalité, de respect et de tolérance régissant les Jeux olympiques et s’étaient engagées à promouvoir les droits humains pendant et après l’événement.

Action symbolique contre la répression de la liberté d’expression en Russie au centre de Moscou, le 30 janvier 2014.

Or, à l’heure de l’ouverture des Jeux, Amnesty International fait état de plusieurs lois élaborées par le gouvernement russe depuis lors, qui vont à l’encontre de ces principes élémentaires. Des mesures ont été prises contre la liberté d’expression ; l’ingérence dans les activités de la société civile indépendante a conduit à la fermeture de plusieurs ONG ; les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées font l’objet d’une discrimination non dissimulée. mehr lesen / lire plus

ÉGYPTE: Les partisans de Morsi et la torture

Des éléments de preuve, dont des témoignages de victimes, attestent que des partisans du président déchu Mohamed Morsi ont torturé des membres du camp politique adverse.

Ni vus, ni connus? Amnesty international espère que les responsables des tortures infligées aux manifestants anti-Mosri seront poursuivis.

Des manifestants anti-Morsi ont dit à Amnesty International avoir été capturés, frappés, soumis à des décharges électriques ou poignardés par des individus loyaux à l`ancien président. Entre le début des rassemblements de grande ampleur des deux camps, fin juin, et le 28 juillet, huit corps présentant des traces de torture sont arrivés à la morgue du Caire. Au moins cinq d’entre eux ont été retrouvés à proximité de zones où se tenaient des sit-in en faveur de Mohamed Morsi. mehr lesen / lire plus