Prix Nobel : Justice !

Les Prix Nobel de la paix Denis Mukwege et Nadia Murad sont les symboles de la lutte contre l’impunité qui entoure les violences sexuelles en temps de guerre.

Photos : Wikimedia Commons + © Claude Truong-Ngoc

À la fin, la violence n’aura pas même fait halte devant sa propre porte : en octobre 2012, environ un mois après qu’il avait condamné l’impunité qui entoure les viols de masses en République démocratique du Congo devant les Nations unies, quatre hommes armés pénétrent dans la résidence du Dr Denis Mukwege. Prenant en otage ses deux filles, ils attendent son retour. Dans l’échange de tirs qui s’ensuit, un garde du corps de Denis Mukwege succombe à ses blessures. mehr lesen / lire plus

Forum 388 : Public crisis

In der letzten Ausgabe des Monatsmagazins Forum, rät Historiker Michel Pauly, dem aufkommenden Rechtspopulismus in der Luxemburger Politik durch mehr soziale Gerechtigkeit und Stärkung der kulturellen Identität – allen voran des Instituts für Luxemburgistik – entgegenzutreten, sowie durch die Herstellung neuer Mythen. So ließe sich der lästigen immer wieder aufkeimenden „self-devaluation“ der Luxemburger Einhalt gebieten. Ob der Mythos Finanzplatz die Nation am Erwachsenwerden und Verantwortung für Europa übernehmen hindert, verrät er nicht. Céline Flammang, Regierungskommissarin im Verwaltungsrat von Radio 100,7 setzt den „Quotenfetischisten“ den Begriff „public value“ entgegen – den messbaren Dienst an der Gesellschaft. So, die Autorin, ließe sich die „gegenseitige Wertschätzung“ zwischen Öffentlich-Rechtlichen und ihren Gegnern ein Stück weit wiederherstellen. mehr lesen / lire plus

Bus privés : Les négociations au point mort

L’OGBL refuse de troquer la sécurité des passagers pour l’argent public d’un secteur lourdement subventionné.

Dans le secteur privé des bus, la disponibilité des chauffeurs (encore appelée amplitude) atteint parfois les 15 heures : heures de travail rémunérées et pauses non rémunérées cumulées. Beaucoup n’auraient donc que 9 heures de temps libre à leur disposition, comme le pointe le syndicat des transports sur la route de l’OGBL (ACAL). Un rythme de vie qui complique forcément une conciliation satisfaisante entre vie professionnelle et vie privée ou familiale. Sans parler de la sécurité des passagers, sérieusement mise en danger par des chauffeurs exténués. mehr lesen / lire plus

Tag antisémite : Sortir de la zone de confort

La lenteur à condamner le tag antisémite du 25 juin révèle les difficultés de la société luxembourgeoise à tirer les leçons du passé.

Tendre la main : lors de la Journée européenne du patrimoine juif à Mondorf-les-Bains, le 2 septembre dernier. (Facebook)

Mardi, dans un communiqué à la presse, les associations Comité Auschwitz Luxembourg, Frënn vum Resistenzmuseé, Memoshoah, Témoins de la 2e Génération et le Musée national de la Résistance ont pris position par rapport au tag antisémite découvert sur une affiche du DP, il y a deux semaines, le 25 septembre dernier.

Dans leur prise de position de mardi, les associations de défense de la mémoire voient leur « crainte relative à la persistance de manifestations antisémites confirmée » et alertent sur une nouvelle « stigmatisation de la communauté juive» observée avec une « fréquence inquiétante dans de nombreux pays ». mehr lesen / lire plus

Productivité : Jusqu’ici tout va bien

Le Luxembourg est le roi de l’embauche, mais sa productivité stagne. Faut-il s’en inquiéter ?

Underweysung der Messung, Albrecht Dürer, 1525

L’emploi temporaire constitue une tendance en nette hausse. Le pourcentage des salariés en emploi temporaire a progressé au Luxembourg de 3,1 à 9 % entre 2003 et 2017. De 14,6 à 16 % dans la zone euro. En dix ans, la part des salariés en emploi permanent a chuté tandis que les CDD ont augmenté de 36,2 % à 49,2 %. Et avec eux, le taux de risque de pauvreté au travail.

Pour la Chambre des salariés (CSL) qui a présenté son analyse sectorielle de l’économie, en début de semaine, l’emploi temporaire est une forme d’emploi « insécurisant », qui « n’offre aucune garantie, notamment en termes de durée et de stabilité ». mehr lesen / lire plus

Langue luxembourgeoise
 : Branle-bas de combat


Dans l’enseignement secondaire, une guéguerre se prépare entre ancien-ne-s enseignant-e-s de luxembourgeois et futur-e-s diplômé-e-s de l’Uni, appelé-e-s à 
les remplacer.

Les nouvelles règles en matière de formation des enseignant-e-s de luxembourgeois vont-elles déboucher à terme sur un cours de civilisation, où sera enseignée la tradition de l’Hämmelsmarsch ? (Photo : Wikimedia Commons)

L’un des constats récurrents pour beaucoup d’enseignant-e-s de luxembourgeois, à chaque rentrée, est que leurs élèves ont tout oublié au cours de l’été de ce qu’on leur avait appris. Et quand bien même, oublier tout ce qu’on vous apprend demeure toujours un risque, et relève même chez certain-e-s d’un choix conscient, il semble que dans le cas de la langue luxembourgeoise – un peu comme pour les cours de chimie ou de mathématiques, par exemple – la raison pour laquelle l’enseigner ressemble bien souvent à un véritable travail de Sisyphe soit avant tout liée au manque d’occasions de se familiariser avec cette matière, avec cette langue donc à l’extérieur des cours. mehr lesen / lire plus

Sans invitation

Comme rapporté sur notre site internet mercredi, une affiche du parti démocratique DP, recouverte d’un tag antisémite, a été localisée à proximité du rond-point Gluck à Luxembourg-ville. Le woxx a été l’un des premiers et seuls médias à réagir à cet acte haineux et à proposer aux représentant-e-s des principaux partis de réagir et d’exprimer leur indignation. Plutôt que de critiquer les choix éditoriaux de nos collègues journalistes ou la décision de certains de taire cet évènement-ci ou un autre pour ne pas avoir à faire de la publicité aux racistes et antisémites, il est peut-être utile de se poser la question de savoir si la classe politique aurait ou non réagi à cet acte par elle-même – sans invitation –, de surcroît quand il s’agit d’exprimer son soutien à un-e candidat-e d’un autre parti en pleine campagne électorale. mehr lesen / lire plus

Tag antisémite sur une affiche du DP

L’acte a été découvert sur au moins une affiche du parti libéral. Contactés par le woxx, les représentants politiques font part de leur indignation.

« JUDEN » – Juifs. C’est en lettres capitales que le mot a été griffonné sur au moins une affiche électorale du parti démocratique, représentant le premier ministre Xavier Bettel et la ministre de la Famille et de l’Intégration, Corinne Cahen.

L’affiche en question a été découverte hier soir à proximité du rond-point Gluck, et sa photo aussitôt partagée sur les réseaux sociaux. Il pourrait ne pas s’agir d’un cas isolé. Selon les informations du woxx, la même inscription antisémite aurait été découverte pas loin des Rotondes à Bonnevoie. mehr lesen / lire plus

Altin Gün à Wiltz, ce samedi

La Nuit des lampions accueille le groupe turco-néerlandais pour son deuxième concert au Luxembourg, après un premier passage inoubliable aux Rotondes en décembre dernier.

Altin Gün offre sans doute ce qu’il y a de meilleur en ce moment en musique turque. Inspiré du mythique rock anatolien, popularisé dans les années 60 par des artistes comme Cem Karaca, Baris Macho, Murat Ses ou Mogollar – autrement dit inspiré par la musique de leurs parents, contestataire et très vite interdite sous la dictature des militaires, le rock anatolien ressuscité par Altin Gün a pris une dimension toute nouvelle avec les récents évènements politiques en Turquie – une évolution dont les membres d’Altin Gün se seraient bien passés, même si elle ajoute à la fureur de vivre irrésistible qui émane de cette musique. mehr lesen / lire plus

Erinnerungskulturen : Wem gehört die Vergangenheit ?

Die Erinnerung an den Zweiten Weltkrieg war lange von Zerwürfnissen zwischen Resistenzler*innen und Zwangsrekrutierten geprägt. Jüdische Schicksale blieben außen vor. Ein Vortrag von Eva Maria Klos und Elisabeth Schumacher gibt darüber Aufschluss.

Ungeschickte Wortwahl oder bewusste Unterdrückung der Judendeportationen, zB vom 7.10.1941? – Der „quai des déportés“ am ehemaligen Bahnhof Hollerich.

„(Qui est mort) pour la patrie ?“ Welche Akteure im Luxemburg der Nachkriegszeit Interesse daran hatten dies zu beantworten und welche Konflikte sie damit heraufbeschworen, diesen Fragen sind die Historikerinnen Eva Maria Klos und Elisabeth Hoffmann in ihren jeweiligen Recherchen über Zwangsrekrutierte und Resistenzler*innen nachgegangen.

Am kommenden Sonntag, dem 23. mehr lesen / lire plus

Luxembourgeois : intégration et sinécures

L’intégration des uns est le fonds de commerce des autres, voilà pourquoi elle ne doit jamais aboutir. Ainsi, l’association des professeurs de luxembourgeois (VLP) dénonce dans un communiqué l’« absence de règlements et de programmes uniformes » dans l’enseignement du luxembourgeois : « Comment exiger des adolescents qui viennent d’arriver dans notre pays de bien s’intégrer, lorsque notre système éducatif ne leur donne même pas la possibilité de bien apprendre notre langue ? », s’interroge l’association, sans livrer de preuve concrète. Ce qui ne l’empêche pas de réclamer davantage d’heures de cours : « 4 heures de luxembourgeois pour toutes les classes pendant au moins 3 ans, dans les écoles internationales aussi bien que dans les classes internationales », et ce notamment pour… « plusieurs raisons complexes », car tous les étudiants devraient avoir la possibilité de continuer à apprendre « notre langue ». mehr lesen / lire plus

Literatur
: „Lëtzebuerg ass verbonne mat engem Imperativ“

E Familljebesuch zu Lëtzebuerg, um Bauch liesen am Gank an e Brudder dee sech selwer opësst: „The Hook“ ass der Florence Sunnen hir éischt Novell.

Fillt sech an England méi erwuessen: d’Florence Sunnen, 31, 
zu Coventry an de Midlands.
 (Fotos: Privat)

woxx: Wann een „The Hook“ liest, stellt een eng gewëss Tendenz zum Grotesken hi fest. Géifs du soen, datt dat eng Charakteristik vun dengem Schreiwen ass? Wa jo, wou mengs du datt déi hierkënnt?


Florence Sunnen: Ech schreiwe vill iwwer de Kierper, besonnesch de Kierper als Manifestatioun vun enger mentaler Verännerung. Ech mengen allerdéngs net, datt ech mech besonnesch mat dem physesch Groteske befaassen; et geet mir éischter ëm dat, wat un de Relatiounen tëschent de Leit, besonnesch un hire Reaktiounen zoueneen, grotesk ass. mehr lesen / lire plus

Forum 387 : Doléances

À un mois des élections législatives, le mensuel Forum a rassemblé dans un dossier les revendications de certains des principaux représentants de la société civile. Le panorama offert est large : du marché du travail au whistleblowing, en passant par la protection de l’environnement et la politique des réfugiés, beaucoup des majeurs « chantiers de la société luxembourgeoise » sont abordés. Une liste établie par l’initiative Ronnen Dësch insiste notamment sur la nécessité pour les demandeurs de protection internationale, frappés comme les résidents par la pénurie de logements abordables, d’accéder rapidement au marché du travail. Dans le domaine de la protection de l’environnement, un cadre légal pour la protection du climat s’imposerait. mehr lesen / lire plus

Puto G : Kartheiser accusé d’alimenter des « ressentiments xénophobes »

Le Musée de la Résistance prend la défense des personnes venues, le 4 juillet dernier exprimer leur deuil après la mort du rappeur dans des circonstances troubles.

Frank Schroeder (à dr.) dans l’entrée du Musée national de la résistance (source: facebook)

Dans une lettre ouverte à la presse, le directeur du Musée national de la résistance, Frank Schroeder réagit au député ADR Fernand Kartheiser qui, dans une question parlementaire adressée au ministère d’État avait estimé que la marche blanche organisée en hommage à Puto G, le 4 juillet dernier sur le parvis du musée à Esch-sur-Alzette, avait dénaturé les lieux.

« Des centaines de personnes y ont déposé des fleurs et des bougies. mehr lesen / lire plus

Migration : Un outil pour retrouver des proches disparus

Depuis 2013, la plateforme « Trace the Face » de la Croix-Rouge a réuni 114 familles.

Tous les ans, des milliers de migrant-e-s sont porté-e-s disparu-e-s, sans que leurs proches sachent où ils se trouvent ou même s’ils sont toujours encore en vie. Le site web tracetheface.org aide les deux parties dans leur recherche et le cas échéant à reprendre contact avec leurs proches.

Lancé par plusieurs Croix-Rouges européennes, avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Trace the Face permet à chaque migrant-e et à sa famille de poster une image sur le site en question.

Les photos apparaissent ensuite sur le site avec la mention du genre « Looking for my Husband », « Looking for my Son » accompagnée d’un chiffre. mehr lesen / lire plus