ELECTRO: Musique transgenre

C’est dans le cadre urbain, moderne et pluridisciplinaire de l’Exit07 qu’aura lieu le concert de « Planningtorock ». L’endroit se prête idéalement à la réception de cette artiste anglaise qui pratique son art à Berlin. C’est dans une ambiance conviviale que les fans et curieux pourront découvrir, entre autres, les titres de son nouvel album « All Love’s Legal », sorti en février dernier.

Un look de Klingon… et la musique qui va avec ! Planningtorock fait vibrer ses étranges cordes vocales et le public.

Jam Rostron, l’artiste qui se cache derrière le nom de scène « Planningto-rock », a commencé sa carrière de musicienne en 2006. mehr lesen / lire plus

ANTON CORBIJN: Les coulisses de l’antiterrorisme

Le réalisateur atypique Anton Corbijn essaye de surprendre avec sa nouvelle production « A Most Wanted Man », basée sur le roman de John le Carré, sans pourtant détonner dans sa filmographie.

Le regretté Philip Seymour Hoffman dans un de ses derniers rôles – même s’il disparaît constamment derrière un écran de fumée de cigarette, sa performance à elle seule vaut le coup d’aller voir « A Most Wanted Man ».

Lorsqu’un clandestin moitié russe, moitié tchétchène, musulman et présumé islamiste débarque à Hambourg, les services secrets allemands et américains s’affolent. D’autant plus que celui-ci réclame l’héritage de son père, une fortune conséquente, sale et endormie sur des comptes bancaires. mehr lesen / lire plus

EXPOSITION COLLECTIVE: Retour en arrière créatif

Dans le cadre de la dixième édition des « Photomeetings Luxembourg », l’exposition « Nostalgia » présente le travail de quatre photographes, Véronique Kolber, Andrés Lejona, Michel Medinger et John G. Morris.

Superpositions du passé et du présent : Véronique Kolber évoque la nostalgie à sa façon.

Dès qu’il passe la porte d’entrée, le spectateur se rend compte que le nom de l’exposition n’a pas été choisi au hasard. Non seulement le médium en soi fait référence au passé – la photo ne pouvant capter autre chose qu’un moment qui, dès qu’il devient image, fait déjà partie du passé – mais aussi parce que les sujets capturés par l’objectif sont issus d’une temporalité révolue. mehr lesen / lire plus

OLIVIER ASSAYAS: Accepter l’éphémère

A l’image même de la vie, « Clouds of Sils Maria » d’Olivier Assayas est un subtil mélange de questions sans réponses, de sentiments troublants et d’intelligence protectrice.

Comme les nuages qui traversent la vallée… Juliette Binoche et Kristen Stewart dans « Clouds of Sils Maria ».

Le long métrage commence par la mort du dramaturge qui a permis à Maria Enders de commencer sa carrière. Suite à cette disparition, un réalisateur prometteur décide d’engager l’actrice au sommet de sa carrière pour remonter la pièce « Maloja Snake » qui l’a rendue célèbre. Pourtant, comme le temps a passé, l’ancienne vedette se voit confier le rôle de la femme mûre et non plus celui de la jeunette. mehr lesen / lire plus

LUC BESSON: L’être et le néant

« Lucy » est la toute dernière production du plus américain des réalisateurs français, Luc Besson. Bien des fans de films d’action ont dû prendre la nouvelle avec enthousiasme, mais encore faut-il ne pas se réjouir trop vite.

Tout comme l’habit ne fait pas le moine, le nom ne fait pas l’oeuvre. Ce n’est pas parce que Besson peut se permettre de faire travailler de très grands acteurs, comme Morgan Freeman ou encore la coqueluche d’Hollywood, Scarlett Johansson, que le succès est forcément à la clé. Stratégie commerciale ou besoin crucial d’une interprétation de haute qualité, le dernier Besson est loin d’être convaincant. mehr lesen / lire plus

PHOTOGRAPHIE: Faire vibrer les angles

Les images d’Eric Chenal rendent hommage à l’architecture, tout comme ils exposent un point de vue subjectif
du photographe.

La Fondation de l’architecture et de l’ingénierie au Luxembourg propose jusqu’au 20 septembre l’exposition « Our House » qui oppose la rigidité d’une bâtisse au mouvement perpétuel de la lumière qui la pénètre.

La dizaine de photographies d’Eric Chenal retracent autant la construction d’une maison individuelle atypique, parce qu’hexagonale, que le sentiment personnel qui a envahi l’artiste durant la réalisation de ce projet. Cette entreprise s’étend du terrain vague au portrait de famille des propriétaires en passant par toutes les différentes étapes de la construction. mehr lesen / lire plus

POP: Sentiments électroniques

Le groupe anglais Metronomy est actuellement en tournée à travers l’Europe, afin de promouvoir son quatrième album « Love Letters ». Il nous fera l’honneur de faire un petit tour par le Luxembourg, le 31 mars à la Rockhal.

Haï ou adulé, Metronomy restera toujours un groupe hors pair. (Photo: ©Phil Sharp)

« Metronomy », le quartet anglais fondé en 1999 par Joseph Mount ne vise pas la productivité de masse mais bien la création. A côté de nombreux remix, le groupe a développé au fil des ans une identité propre. Sa musique est, instrumentalement parlant, très riche. Les sons électroniques sont accompagnés, entre autres, de batterie, de guitare et de saxophone. mehr lesen / lire plus

BRIAN PERCIVAL: Refuge littéraire

« The Book Thief » est un hommage au plaisir de la littérature qui sait préserver en nous un brin d’humanité ,même dans les périodes les plus noires.

Un des rares moments heureux dans la vie de Liesel.

Le roman à succès « The Book Thief » de l’auteur australien Markus Zusak, adapté par le réalisateur de séries télévisées Brian Percival, promettait d’être un nanar de première classe, comme on a pu le constater avec « Et si c’était vrai », adaptation du roman de Marc Levy. Pourtant c’est un film poétique, tendre et même tragique qui s’offre à nous.

Un narrateur – qui se cache derrière une voix off – plante le décor : celui des années noires de la Seconde Guerre mondiale. mehr lesen / lire plus

KOLLEKTIVAUSSTELLUNG: Verborgene Talente

Der „Faachmaart Robert Steinhäuser“ in Leudelange stellt bis zum 30. März die Werke der Hobbykünstler des „Free Room“ aus.

Beim Betreten des Ausstellungsraums fällt einem als erstes die Vielfalt der Farben auf, die aus dem strahlend weißen Hintergrund hervorstechen. In den über hundert ausgestellten Werken sind alle möglichen Techniken, Formate und Unterlagen vertreten. Die Ausstellung kommt einer persönlich interpretierten Rundfahrt durch die Kunstgeschichte gleich. Bleistift-Porträts, surrealistische oder impressionistische Landschaften, expressionistische Abstraktionen, organische Aquarelle, Collagen ? Verschiedenes erinnert an große Künstler wie Gauguin, Géricault oder Monet. Ob meditativ, aggressiv, träumerisch oder fröhlich – alle haben eine unleugbare ästhetische Qualität, sei es im Strich, in den Formen, in der Farbauswahl oder in den Texturen. mehr lesen / lire plus

JOHN LEE HANCOCK: Disney vs Poppins

Retour à l’enfance et histoire compliquée autour d’une adaptation célèbre : « Saving Mr. Banks » explique les rouages de la machine à rêves de Walt Disney.

Faire rêver des millions d’enfants ne vous protège pas contre la perte de la joie de vivre.

Quand la machinerie de l’animation hollywoodienne se retrouve confrontée à la littérature anglaise, c’est un bras de fer entre Walt Disney et Mrs. Travers qui a lieu. A son habitude, le réalisateur John Lee Hancock « The Blind Side » aime jouer sur les contrastes de la magie que la vie peut offrir et sur ses tourments. Ainsi, son nouveau film « Saving Mr. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL DISCOVERY ZONE: Tour du monde cinématographique

L’édition 2014 du festival Discovery Zone approche à grands pas. Force est de constater qu’après des errements de jeunesse, le festival est en train de prendre ses marques.

« Days of Gray » de la réalisatrice française Ani Simon, sera montré dans le contexte « Hors les Murs » du festival – en effet, le film sans paroles sera accompagné de musique live par le groupe islandais Hjaltalin. (PHOTO: ©D.R.)

Rarement un festival aura aussi bien porté son nom. Cette année, le Discovery Zone Luxembourg City Film Festival prolongera les festivités et aura lieu du 28 février au 9 mars. Personne ne sera laissé pour compte, la découverte du monde du cinéma sous tous ses angles s’adresse à tous les âges et à tous les goûts. mehr lesen / lire plus

EXPOSITION COLLECTIVE: Large panel

« NY-LUX » – ce qui peut faire penser à un itinéraire de vol est le titre de la récente exposition du Mudam. Il s’agit d’un passage en revue des sept artistes lauréats de l’Edward Steichen Award. Si le dixième anniversaire de ce dernier est l’occasion de faire un bilan, l’exposition n’est pas tournée vers le passé.

L’exposition collective « NY – LUX » place la scène artistique luxembourgeoise au coeur du cosmopolitisme.

Du 14 février au 9 juin, les oeuvres récentes de Bertille Bak, Etienne Boulanger, Jeff Desom, Sophie Jung, Maria Loboda, Claudia Passeri et Su-Mei Tse, sous le commissariat d’Enrico Lunghi, sont exposées au Mudam. mehr lesen / lire plus

DAVID O. RUSSELL: La grosse arnaque

Le nouveau film de David O. Russell « American Hustle » casse la baraque. Nominé dix fois aux Oscars, il a déjà remporté plusieurs Golden Globes, donc le spectateur s’attend à un long métrage exceptionnel, unique en son genre. Quelle déception !

Les escrocs escroqués escroquent aussi le public.

« American Hustle » est une arnaque. Un petit escroc, Irving Rosenfeld, exploite les plus désespérés pour s’enrichir. Son petit business prend de l’ampleur le jour où il rencontre sa dulcinée, Sydney, chez qui le mensonge semble être inné. L’argent coule à flots, ils filent le parfait amour jusqu’au jour où ils se font piéger par le FBI et se voient contraints de collaborer pour sauver leur peau et échapper à la prison. mehr lesen / lire plus

JEAN-MARC VALLÉE: Guérison mortelle

La presse s’est littéralement enflammée pour le nouveau long métrage de Jean-Marc Vallée « Dallas Buyers Club ». Tant d’articles ont été écrits sur l’investissement des deux acteurs principaux Matthew McConaughey et Jared Leto, que finalement peu se sont arrêtés sur le film en soi.

Face à la mort, il mène un combat à bras le corps.

Dallas, à la fin des années 1980. Ron, cowboy notoirement homophobe, profite de la vie à sa manière entre sexe, drogue, rodéo et paris illégaux. A l’issue d’une bagarre, il est diagnostiqué séropositif. Cette révélation va bousculer sa vie mais surtout sa vision du monde. mehr lesen / lire plus

LOUISE ARCHAMBAULT: L’amour, tout simplement

Dans « Gabrielle », la réalisatrice québecoise Louise Archambault dresse le portrait touchant de deux jeunes personnes qui, malgré un handicap mental, surmontent toutes les difficultés pour enfin s’aimer.

Même le handicap ne peut pas empêcher de « tomber en amour», comme on dit au Québec.

Gabrielle et Martin sont amoureux. Ils sont tous les deux chanteurs dans une chorale et malgré leur déficience mentale, ils ont un véritable talent. Naturellement, ils explorent leur attirance et leurs sentiments – même si leur entourage ne considère pas leur relation du même oeil. C’est entre les répétitions et les institutions sensées s’occuper d’eux que ces deux jeunes gens vont tant bien que mal écrire leur propre histoire. mehr lesen / lire plus