GAUCHE: D’Orphée à Orwell

Que l’on soit croyant ou non, les fêtes de fin d’années sont propices à la prise de recul et la remise en question. Même à gauche, il n’est pas interdit de se questionner. Et l’indomptable philosophe français Jean-Claude Michéa nous y invite.

La gauche souffre-t-elle du complexe d’Orphée, condamné à ne pas se retourner, sous peine de punition?

C’est un exercice que l’on ne pratique pas uniquement au Luxembourg. A l’issue d’élections législatives, l’on procède au décompte des député-e-s élu-e-s pour se faire une idée d’un glissement « vers la gauche » ou « vers la droite » du corps électoral. Les modes de scrutin proportionnels, par nature plus « représentatifs », favorisent ce genre de décompte. mehr lesen / lire plus

GUILLAUME GALLIENNE: Coming in

Dans « Les garçons et Guillaume, à table ! », l’étonnant Guillaume Gallienne traite avec talent, humour et légèreté un sujet lourd.

La fascination oedipienne vécue jusqu’au bout : Guillaume Gallienne interprète sa propre mère.

Guillaume Gallienne fait partie de ces acteurs que tout le monde peu reconnaître dans la rue, tant il est abonné à nombre de seconds rôles, mais dont très peu se souviennent du nom, vu qu’il a rarement tenu le haut de l’affiche. Désormais, avec « Les garçons et Guillaume, à table ! », cette injustice est réparée. C’est bon, Gallienne a percé comme on dit, et c’est mérité pour ce comédien qui est la preuve vivante qu’être sociétaire à la Comédie-Française, cela veut toujours dire quelque chose. mehr lesen / lire plus

Une femme exemplaire

(dv) – Elle a appartenu à cette génération qui n’a pas connu la tiédeur : Yvonne Frisch-Urbany s’est éteinte la semaine passée. Née en 1923 dans l’Oesling, elle est issue d’une famille profondément politique. Fille de Dominique Urbany (secrétaire général du KPL de 1935 à 1965), on ne peut pas dire qu’elle en ait tiré un quelconque privilège. Au contraire, sa jeunesse sera marquée par l’invasion nazie et son engagement au sein de la résistance communiste. La flamme de son engagement ne s’est par la suite jamais éteinte : membre du KPL puis de déi Lénk, elle fut la présidente de l’Union des femmes luxembourgeoises, une des fondatrices du Planning familial ainsi que la secrétaire du Centre Pouchkine. mehr lesen / lire plus

IMPOPULARITÉ DE FRANÇOIS HOLLANDE: C’est « normal » !

François Hollande bat des records d’impopularité. Normal pour l’ancien candidat d’un parti socialiste coupé du peuple.

« Le changement, c’est maintenant », tel était le slogan de campagne de François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle française en 2012. Un slogan qui faisait référence au « Change » de Barack Obama. Si, à la différence d’Obama, Hollande ne dispose d’aucun charisme personnel, les deux ont en commun d’avoir succédé à des présidents extrêmement impopulaires à la fin de leurs mandats respectifs. Et pour Hollande, président « par défaut », ce fut probablement le seul argument de campagne. Les deux ont par contre en commun d’accompagner le déclin social de leurs pays respectifs, ayant déposé les armes devant les « puissances de l’argent ». mehr lesen / lire plus

LUC BESSON: Malfatto

Un casting à faire pâlir un réalisateur américain, une histoire originale, le tout saupoudré d’humour noir. Et pourtant, c’est un ratage. Bref, « Malavita » est un film de Luc Besson.

Attention! Une famille pas si adorable que ça débarque en Normandie…

Certains films vous laissent perplexe. Le genre de film dont vous avez du mal à dire, en quittant la salle, s’il vous a plu ou non. Un film en somme que vous ne recommanderiez ni à vos amis, ni à vos ennemis. En fait, c’est du Luc Besson tout craché : l’ensemble fonctionne, mais il fourmille de détails qui clochent. mehr lesen / lire plus

PLACE FINANCIÈRE: The Death Star

Au niveau de l’opacité financière, le Luxembourg joue dans la cour des grands. Un nouveau rapport le classe second derrière la Suisse.

« Luxembourg, 12 points. ». Cela fait longtemps que nous n’avons plus entendu cette gratification flatteuse qui a permis à plusieurs reprises à notre pays de se hisser en tête de l’Eurovision. Non pas faute de talent, mais parce que nous n’y participons plus depuis quelques années. Mais on compense : « Luxembourg, 12 per cent » – c’est la part mondiale des services financiers offshore que détient la place financière. Et c’est entre autres cette valeur qui nous a valu la seconde place, derrière la Suisse, dans le classement publié cette semaine par « Tax Justice Network » (TJN), une ONG spécialisée dans l’analyse des paradis fiscaux. mehr lesen / lire plus

ÉLECTIONS SOCIALES: Fourbir les armes

Tandis que le nouveau gouvernement se formera, les élections sociales permettront au monde du travail de renforcer les armes de défense de ses droits.

Nous nous serons à peine remis des élections législatives et des négociations de coalition (peut-être longues) qui suivront, que nous serons à nouveau, au mois de novembre, appelés aux urnes. Enfin ceux d’entre nous qui travaillons au Luxembourg, c’est-à-dire 430.000 personnes. De fait, ce sont les plus importantes élections du pays. Et l’on peut dire sans détour que la Chambre des salariés (CSL) est bien plus représentative que la Chambre des députés. Mais il n’y a pas que la CSL qui renouvelle ses mandats : l’élection se joue également sur le terrain, au sein des entreprises, avec celle des délégations de personnel. mehr lesen / lire plus

Théologiens de la libération

(dv) – Les élections constituent une occasion pour les organisations de toute taille et de toute obédience pour faire parvenir aux partis en lice leurs revendications. Le Conseil diocésain des catholiques ainsi que la Commission « Justice et Paix » viennent également de leur faire parvenir un catalogue en onze points. En avant-propos, ils rappellent l’engagement contre le « néolibéralisme », citant le pape François qui qualifia récemment ce système économique de « fétichisme de l’argent et de dictature de l’économie sans visage, ni but vraiment humain ». Et les différents points reflètent cette pensée. Sans en prononcer le nom, les deux institutions s’opposent au travail dominical en refusant « une société qui pousse les salarié-e-s à être disponibles 24 heures sur 24, sept jours sur sept ». mehr lesen / lire plus

Pauvres grands patrons !

(dv) – La campagne électorale est bel et bien lancée. Une occasion pour le chef de l’Union des entreprises du Luxembourg (UEL), Michel Wurth, de présenter ses « solutions » au prochain gouvernement. Et il n’y va pas de main morte. Au micro de RTL-Radio hier, il entonne la rengaine propre à son groupe d’intérêt : la main-d’oeuvre luxembourgeoise serait trop « chère » et nuirait à la compétitivité du pays. L’indexation des salaires est évidemment dans sa ligne de mire : il ne parle ni de la plafonner, ni de la moduler, mais de l’abolir complètement. Autre cible : le salaire minimum. Ce qui ne constitue qu’un argent de poche par week-end pour le patron des patrons est à ses yeux top élevé. mehr lesen / lire plus

Vieilles recettes dans de nouveaux pots

(dv) – Faire du lobbying en jouant aux altruistes : c’est la démarche adoptée par l’initiative « 5 vir 12 » créée l’année passée par une douzaine de chefs d’entreprise « apolitiques ». Ce qui leur valut d’ailleurs d’obtenir le sésame leur ouvrant les portes des lycées afin d’y propager leur manière de voir les choses. Une vision qui refait surface à l’occasion de la campagne électorale : à l’instar d’un grand nombre d’autres organisations, « 5 vir 12 » a envoyé aux partis en lice ses recommandations. Dans une vulgate que l’on peut retrouver dans n’importe quelle brochure de la Chambre de commerce et avec l’assurance de ceux qui pensent avoir découvert le fil à couper le beurre, l’association patronale a « identifié sept domaines clé dans lesquels des réformes et des actions sont absolument essentielles ». mehr lesen / lire plus

LTPES: Surprise programmée

Ignorer un problème, jusqu’à ce qu’il devienne ingérable. C’est ce qui semble être la méthode de travail du ministère de l’Education nationale.

C’est ce qu’on appelle un travail bâclé. Si les responsables du ministère de l’Education nationale (MEN) étaient jugés à l’aune des critères qu’ils appliquent aux élèves, ils seraient au mieux ajournés. Comment interpréter sinon le cafouillage autour du Lycée technique pour professions éducatives et sociales (LTPES) ?

En tout cas, une quarantaine d’élèves de ce lycée situé à Mersch se trouvent actuellement dans une situation bien pénible. Inscrits dans les classes de 11ePS (Professions de santé) et destinés à rejoindre la section ED du LTPES (celle qui forme les éducateurs), ils doivent encore passer un examen d’ajournement. mehr lesen / lire plus

GUILLERMO DEL TORO: Le divan et les monstres

Dans « Pacific Rim », des mégarobots combattent des monstres géants. Cela vous dit certainement quelque chose. Et pourtant, ce blockbuster est surprenant.

Ne vous fiez pas aux apparences : cette frêle jeune femme terrasse des monstres de 2.500 tonnes.

On partait un peu à l’aveuglette. Bon, il est vrai que question science-fiction ou fantastique, nous sommes assez bon client. A fortiori si la réalisation est signée Guillermo del Toro. Mais quand même, on se demande ce qu’on pourra bien dire dans un article à 4.000 caractères à propos de « Pacific Rim ». C’est épique et il y aura de la casse, comme seule Hollywood sait le faire. mehr lesen / lire plus

ESPIONNAGE TOUS AZIMUTS: Who’s the boss ?

Le triste spectacle que les gouvernements européens offrent face à l’espionnage nord-américain ne fait que révéler à quel point le Vieux continent est sous tutelle.

Qui espionne le plus ? Suite à l’affaire Prism, les médias britanniques s’en donnent à coeur joie pour dénoncer l’hypocrisie française. La France serait en effet le numéro deux mondial question espionnage industriel. Faux rétorquent d’autres spécialistes, les maîtres en la matière seraient les Nord-Américains et leurs affidés britanniques. Nous ne trancherons pas la question dans ces lignes. D’ailleurs, la réponse est sans importance. Ce qui est plus choquant, c’est la naïveté (feinte ou réelle) de certaines bonnes âmes qui semblent ne pas en revenir que des « démocraties » occidentales puissent recourir à la surveillance de masse. mehr lesen / lire plus

Yuppi à Bonnevoie

(dv) – La rumeur circulait depuis plusieurs mois déjà, c’est désormais chose faite : la chaîne de supermarchés Cactus a repris la Coopérative de Bonnevoie. La supérette, qui est quasiment un des symboles du quartier, n’arrivait plus à sortir de sa situation financière négative et l’avait fait savoir cette année. Et c’est la grande chaîne traditionnelle luxembourgeoise qui n’a pas hésité à se porter candidate à la reprise. Il est vrai que celle-ci correspond à la stratégie de proximité de Cactus « Méi no beim Klient ». La chaîne se décline en deux hypermarchés, onze supermarchés, 18 filiales « Shoppi » ainsi que six « Cactus Marché ». mehr lesen / lire plus

ÉLECTIONS SOCIALES: Le grand scrutin

Finalement, l’automne 2013 sera riche en élections. Parlementaires comme nous le savons depuis peu, mais aussi sociales, comme prévu. Ce qui était moins attendu, c’est que par conséquent, la loi les concernant ne sera pas modernisée.

Le plus gros « parlement » du Luxembourg : la Chambre des salariés sera élue un mois après la Chambre des députés.

L’avantage avec les élections sociales, c’est qu’il n’est nul besoin d’interpréter une constitution lacunaire ou la décision d’un monarque représentatif pour connaître la date à laquelle elles auront lieu : le 13 novembre de cette année. L’autre avantage, c’est qu’avec 400.000 électrices et électeurs, les élections sociales ont le mérite d’être les plus représentatives du pays. mehr lesen / lire plus