Bettel enterre Santer

Vieille d’un quart de siècle, la fameuse « circulaire Santer », qui muselait les fonctionnaires publics en les obligeant à faire autoriser tout transfert d’information à la presse par les chefs hiérarchiques de leurs services, vient d’être remplacée par ce qui devrait devenir la « circulaire Bettel ». D’une part, les fonctionnaires sont désormais invités à collaborer en cas de demande d’informations par la presse – dans la limite des dispositions légales, notamment en ce qui concerne les données de personnes privées. D’autre part, le premier ministre, qui est aussi le ministre responsable des médias, veut renforcer le rôle des attachés de presse des ministères et des différents services de l’État. Dorénavant, il existe une obligation pour tout fonctionnaire de transférer toutes les informations que ces derniers veulent obtenir. « Étant proches des instances dirigeantes, il leur revient de faire passer les informations adéquates aux journalistes », a expliqué Xavier Bettel lors de la traditionnelle réception de Nouvel An pour la presse ce jeudi. La non-communication de type Santer risque d’être remplacée par un double filtrage : les fonctionnaires renverront la balle aux attachés de presse, qui de leur côté veilleront à ce que l’information qui passe ne mette pas en difficulté leurs « proches », c’est-à-dire les instances dirigeantes, donc les politiques.


Kriteschen an onofhängege Journalismus kascht Geld - och online. Ënnerstëtzt eis! Kritischer und unabhängiger Journalismus kostet Geld - auch online. Unterstützt uns! Le journalisme critique et indépendant coûte de l’argent - en ligne également. Soutenez-nous !
Tagged . Bookmark the permalink.

Comments are closed.