Sécurité intérieure : Ensemble pour tous ?

Rarement une semaine aura été aussi sanglante au Luxembourg que la dernière. Deux hommes sont morts et des tas de questions restent ouvertes. Au cœur de la polémique, il importe de ne pas perdre de vue quelques vérités essentielles.

(Photo : police.public.lu)

Cette fois, les agitateurs semi-professionnels de Richtung 22 sont peut-être allés un peu trop vite en besogne. En publiant sur leur page Facebook un article fictif du Code pénal précisant que « Chaque personne qui fuit les forces de l’ordre doit escompter d’être soit abattue, soit arrêtée pour homicide », ils restent certes dans la lignée du mauvais goût et de l’humour noir corrosif qui sont leur image de marque, mais ils laissent de côté toute une série de questions aussi intéressantes à poser. mehr lesen / lire plus

Wachstumsdebatte: Die drei Paradiese

Sowohl-als-auch-Antworten auf die Wachstumsfrage können nicht überzeugen. Eine bessere Zukunft verspricht einzig eine radikale Entschleunigung oder aber ein neues Wachstumsparadigma. Oder …?

Arbeitsplätze, gesellschaftlicher Zusammenhalt, Lebensqualität. Diskutiert man über diese zentralen Themen, so gelangt man schnell zur Wachstumsfrage, die im Wahlkampf eine herausragende Rolle spielen wird. Viele Politiker*innen flüchten vor dem Dilemma in eine unglaubwürdige Sowohl-als-auch-Haltung. Interessant sind deshalb die Plädoyers für einen klaren Ausweg aus der Zwickmühle.

Kein Wachstum, keine Probleme, so könnte man die erste mögliche Lösung zusammenfassen. Ihr hängen die Rechtspopulist*innen an, die vor allem die „Überfremdung“ fürchten. Doch auch beim Mouvement écologique, der sich klar von diesen Zirkeln abgrenzt, scheint die Ansicht Überhand zu gewinnen, dass Luxemburg dem seit Jahrzehnten gewohnten Wachstum den Rücken kehren sollte. mehr lesen / lire plus

LuxFiles : Jardin pas si secret

« Une attaque » contre notre pays ? Une série de révélations – parfois – mal recherchée ? L’« affaire LuxFiles » n’est autre chose qu’une piqûre de rappel.

(Illustration: Le Soir)

Le Luxembourg, le « jardin fiscal secret » des Belges titrait le journal « Le Soir » la semaine dernière et promettait des révélations sur les boîtes à lettres un peu spéciales qui pullulent toujours dans notre capitale et ailleurs dans le pays. Nos confrères sont même allés jusqu’à inventer un hashtag (#LuxFiles) pour essayer de vendre leurs articles dans le même rayon que les Panama Papers ou autres Luxleaks. mehr lesen / lire plus

Le LSAP en campagne : Rouge ou noir ?

En attaquant frontalement Claude Wiseler, Étienne Schneider mise sur un affrontement entre deux styles. Une posture ingénieuse, mais au résultat incertain.

(Photo : Wikimedia / Ralf Roletschek / CC BY-SA 3.0)

Côté buffet, l’ambiance était à peu près la même qu’habituellement lors des congrès du LSAP : joviale et propice aux discussions informelles. Côté salle, l’événement de dimanche dernier se présentait de manière particulière. Dans l’espace plein à craquer du centre Barblé à Strassen, l’atmosphère n’était pas travailleuse, comme d’habitude, mais festive. Le LSAP avait choisi d’organiser un congrès à l’américaine pour motiver ses militant-e-s.

Lumières, musique, mise en scène, tout était fait pour recouvrir les états d’âme que pourraient avoir les militant-e-s lambda sociaux-démocrates par les temps qui courent. mehr lesen / lire plus

Réfugié-e-s : Fini les selfies !

Rétention de mineurs, discrimination et sur-place dans l’intégration : les raisons de s’inquiéter du Collectif réfugiés (LFR) sont réelles et montrent l’incapacité du gouvernement à trouver des solutions durables et justes pour les demandeurs de protection internationale.

(Photo : woxx)

Que c’était beau l’accueil en 2016 ! Le ministre des Affaires étrangères et de l’Immigration faisait entendre à qui voulait le savoir que le Luxembourg faisait son devoir en matière d’accueil, et la ministre de la Famille attendait même les nouvelles familles pour se prendre en selfie avec elles. Pourtant, deux ans plus tard et malgré des demandes en baisse, la réactivité des officiels n’est plus la même – surtout quand il s’agit de parler des problèmes que pose toujours l’intégration des réfugié-e-s au grand-duché. mehr lesen / lire plus

Chamberleaks : Digital Luxembourg ?

Bienvenue en province : ici, même à l’heure où la cybersécurité est un enjeu démocratique global, le parlement laisse ses portes digitales grandes ouvertes et poursuit les journalistes qui lui ont signalés ses failles.

(Photo : chd.lu)

Imaginez-vous que vous êtes passionné par le débat démocratique au Luxembourg. Certes, il faut un peu d’imagination vu l’insipidité notoire des discours et discussions à la Chambre des députés, mais quand même. Figurez-vous ensuite que le site de ladite institution est un des moins transparents et plus difficiles à naviguer de toutes les administrations. Puis, en connaisseur amateur en informatique vous utilisez un programme, légal et disponible en quelques clics sur le net, pour télécharger la masse de documents disponibles sur le site imbuvable afin de les ranger dans un ordre qui vous convient. mehr lesen / lire plus

Rechtspopulismus: Biedermann und Brandstifter

Die ADR hat sich mit Fred Keup einen Rechtspopulisten ins Boot geholt, der sich als Verteter der „politischen Mitte“ geriert. Seine Rhetorik ist brandgefährlich.

(Foto: woxx)

Nach kurzem Verwirrspiel mit den Medien – sowas sichert immer erhöhte Aufmerksamkeit – wurde letzten Freitag bekannt, dass die ADR und die Initative „Wee 2050 / Nee 2015“ miteinander kooperieren. Vermutlich wird auch der RTL-Redakteur Dan Hardy, der vor allem durch reißerische Reportagen über Roma und Obdachlose aufgefallen ist, auf den Wahllisten der ADR auftauchen.

Damit nimmt die Partei endgültig Kurs Richtung Rechtspopulismus. Keup wendet on- wie offline die gleichen Strategien an, die Trump, der FPÖ oder der AfD zum Wahlerfolg verholfen haben. mehr lesen / lire plus

Chancengleichheit: Pixiebücher reichen nicht

Gerade als man dachte, die enttäuschendste Kampagne zur Förderung von Geschlechtergerechtigkeit hinter sich zu haben, stellt das Mega eine Strategie zur Bekämpfung schädlicher Genderklischees mit dem Titel „Changez de perspective“ vor.

Als das Ministerium für Chancengleichheit (Mega) letztes Jahr seine Kampagne zur Förderung der Beteiligung weiblicher Kandidatinnen bei den Gemeindewahlen vorstellte, hagelte es Kritik. Besonders an dem eigens für die Kampagne angefertigtem Videoclip wurde bemängelt, dass er schädliche Klischees reproduziere. Nun scheint das Ministerium aus seinen Fehlern gelernt zu haben, wurde doch letzte Woche eine Strategie zur Bekämpfung stereotyper Geschlechterrollen vorgestellt. Die negativen Auswirkungen von Genderklischees dürften nicht unterschätzt werden, würden sie doch junge Menschen im schlimmsten Falle davon abhalten, ihren realen Interessen nachzugehen, erklärte Ministerin Lydia Mutsch bei dieser Gelegenheit der Presse. mehr lesen / lire plus

Festivals : Le cri de la petite sirène privée

Sting contre Siren’s Call – le petit scandale opposant un promoteur privé à un établissement public est surtout une bonne opération de com. Entre-temps, au Luxembourg, les festivals se meurent l’un après l’autre.

(Photos : Wikimédia)

Même s’ils ne sont pas (encore ?) partenaires officiels du concert de Sting, les confrères de RTL ont tout fait pour promouvoir cet événement sur leur site et sur les réseaux sociaux, en annonçant une grande star mondiale et en laissant au public le loisir de deviner qui ce serait. Alors que finalement, Sting, ça peut plaire aux uns et pas aux autres, mais ce n’est pas la découverte du siècle non plus, vu qu’il est passé l’année dernière déjà. mehr lesen / lire plus

Conflit des générations en politique : Astrid a raison

Avec sa polémique sur l’âge en politique, Astrid Lulling a déclenché un débat qui aurait dû être mené depuis longtemps.

(Photod : Wikimédia)

En politique, il y a ceux et celles qui savent quand il est temps de partir. En se retirant de la vie politique au bon moment, et tout en sachant que les gens, d’ordinaire, retiennent plutôt les choses positives que les choses négatives, ils et elles sont sûr-e-s d’être reconnu-e-s à leur juste valeur. Mais ils et elles sont rares.

Beaucoup plus nombreux/nombreuses sont ceux et celles qui ratent le bon moment pour arrêter la politique. Une fois le point de non-retour franchi, tout ce qu’ils et elles font ne va que dégrader leur image, au point d’effacer de la mémoire collective les aspects positifs, les réussites de leur carrière politique. mehr lesen / lire plus

Grundschule: Kursänderung dringend nötig

Die bisherige Vorgehensweise von Bildungsminister Meisch in der Grundschulpolitik zeugt von wenig Voraussicht. Statt das Problem an der Wurzel zu packen, werden einzig Symptome bekämpft.

(Bild: Pixabay)

Seit der Einführung des dreijährigen Referendariats für angehende Grundschullehrerinnen und -lehrer halten die Probleme an. Obwohl Bildungsminister Meisch auf Druck des SEW-OGBL und der Gewerkschaft SNE-CGFP das Arbeitspensum mittlerweile drastisch reduziert hat, scheint das Praktikum immer noch eine abschreckende Wirkung auf eine Vielzahl an Interessierten zu haben. Im vergangenen Sommer hatten sich 50 Prozent weniger Kandidat*innen für den „Concours“ eingeschrieben. Die Zahl der Absolvent*innen der Universität Luxemburg lag bei nur 70. Als Konsequenz davon fehlte es zu Schulbeginn 2017 an 291 Lehrkräften, es konnten deren aber nur 160 rekrutiert werden. mehr lesen / lire plus

Populisme antifrontaliers : De la démagogie, rien d’autre

En ce début de période électorale, on semble avoir découvert un bouc émissaire idéal : les frontaliers.

Ils et elles sont plus de 180.000 et viennent de France, d’Allemagne et de Belgique. Pour pouvoir bénéficier de salaires luxembourgeois, ils et elles sont prêt-e-s à accepter de passer plusieurs heures par jour en voiture ou dans les transports publics.

Sans eux et elles, l’économie du Luxembourg ne tournerait pas. La croissance à l’infini, sur laquelle repose tout le modèle économique luxembourgeois, elle dépend de leur main-d’œuvre. Souvent moins bien payé-e-s que les ressortissant-e-s luxembourgeois, ils et elles se voient confronté-e-s à un nombre croissant de discriminations et à un sentiment de rejet, surtout dans le contexte du « débat sur les langues ». mehr lesen / lire plus

CSV : Premier tour décisif

Le 24 mars, les chrétiens-sociaux arrêteront définitivement leurs listes pour les législatives. Il y a aura certainement des déçu-e-s.

Jeudi matin, l’ancien ministre des Finances, Luc Frieden, l’a révélé sur les antennes de RTL : il ne sera pas candidat aux élections législatives d’octobre. Mais il ne se retirera pas pour autant de la vie politique. Bien au contraire : il briguera un mandat lors des élections européennes en mai ou juin 2019. Évidemment, il ne se contentera pas d’un simple mandat de député européen ; il veut apporter à la Commission européenne son expérience en tant qu’homme politique, mais aussi comme acteur du secteur privé. mehr lesen / lire plus

Histoire(s) : Mir sinn och elo nach net all Helden

En cette année électorale, il semble que le gouvernement n’aime plus remettre en question le « master narrative » de la Seconde Guerre mondiale. Pour des raisons politiques, le progrès scientifique est nié.

(Photos : Wikipedia)

« Titre racoleur », « pas une étude historique » sont les termes dans lesquels le premier ministre Xavier Bettel a décrit un article de Mil Lorang paru dans le Tageblatt du 1er décembre 2017, dans sa réponse à une question parlementaire de Franz Fayot qui demandait si « la recherche sur les Luxembourgeois enrôlés de force » ne devrait pas être approfondie. L’article en question, « Als die Luxemburger Armee das Land verließ – Wie Luxemburger in Osteuropa zu Teilnehmern am Judenmord wurden », ne comporte en effet, comme Bettel le souligne, aucun élément nouveau sur les 15 Luxembourgeois membres du « Polizei-Reserve-Bataillon 101 », impliqué dans l’exécution de Juifs polonais dans la région de Lublin et plus tard dans la déportation de ces derniers vers les camps d’extermination. mehr lesen / lire plus

Verfassungsreform: Erst zu Sankt-Nimmerlein?

Die Verfassungskommission arbeitet die einzelnen Punkte der „großen Verfassungsreform“ fleißig ab, doch zu Ende bringen wird sie ihr Werk in dieser Legislatur nicht mehr.

Glaubt man den Aussagen einiger Mitglieder der Verfassungskommission der Chamber, hätte die große Verfassungsgreform – die schon 1999 begonnen wurde – noch unter Federführung der gegenwärtigen Regierung in erster Lesung verabschiedet werden können.

Der von der blau-rot-grünen Regierung gehegte Wunsch, die Abstimmung und ebenso das darauffolgende Referendum noch innerhalb der aktuellen Legislatur über die Bühne zu bringen, hat sich allerdings als illusionär erwiesen. Und zwar spätestens, seit eine durch überwältigende Umfragewerte gestärkte CSV ihre Weigerung kundgetan hat, sich vor den Wahlen an einer Abstimmung über die Verfassungsreform überhaupt zu beteiligen. mehr lesen / lire plus