Festival
 : Jeunes et déjà psychédéliques

Pour la deuxième fois de suite, le groupe luxembourgeois The Kooters organise le festival Psychokuzu – grand-messe du renouveau de la scène psychédélique en Europe.

Ils ne laissent rien au hasard : les Néerlandais de The Hazzah.

Quand il devient de plus en plus difficile de réinventer la roue, quand même l’avant-garde commence à se mordre la queue, le réflexe le plus simple – et souvent le plus efficace – est de retourner en arrière, de revisiter de vieux styles tombés en disgrâce depuis des décennies et de les revitaliser.

C’est la façon de faire qui domine l’industrie musicale depuis un certain temps. mehr lesen / lire plus

Post-Math/Afro-Beat
: Scharf gewürzt


Lange hat es auf sich warten lassen: Mit „Paprika“ veröffentlicht Luxemburgs einzige Afro-Beat (und Post-Math)-Band No Metal in This Battle ihr erstes Album.

Haben eigentlich noch nie Metal gemacht: No Metal in This Battle. (Foto: Sven Becker)

Heute abend ist es soweit: No Metal In this Battle veröffentlichen ihr erstes Album „Paprika“. Der Name ist Programm: Mit einem würzigen Line-Up mit den Noise-Rockern von Tvesla und DJ Blueprint lockt die Band in die Rotondes. Und das Konzert ist eine der wenigen Gelegenheiten, die Luxemburger live zu sehen. Jüngst machten die Musiker vor allem durch Konzerte im Ausland, unter anderem eine Tour in Japan und einen Auftritt beim Primavera Sound Festival in Barcelona, auf sich aufmerksam. mehr lesen / lire plus

Klassik
: Endlose Klangwelten


Am Dienstag wird der österreichische Geiger Emmanuel Tjeknavorian mit seiner einzigartigen Fingerakrobatik in der Philharmonie auftreten und dort mit einem breit gefächerten Programm das Publikum in seinen Bann schlagen

Von der Grenzenlosigkeit seines Instruments überzeugt: Emmanuel Tjeknavorian.

Obwohl er aus einer Musikerfamilie stammt, wurde Tjeknavorian von seinen Eltern bei seiner Berufswahl nicht unterstützt. Sie wussten sehr gut, wie schwer es ist, als berufsmäßiger Musiker Erfolg zu haben. Seit seinem fünften Lebensjahr spielt der Virtuose Geige und gab schon mit sieben sein erstes öffentliches Konzert. Das Stipendium der Vladimir Spivakov-Foundation, das ihm unter anderem zu Konzerterfahrungen in der Tschaikovsky-Konzerthalle in Moskau verhalf, wurde ihm zwei Jahre später gewährt. mehr lesen / lire plus

Gothic Rock
: Die unbarmherzigen 
Schwestern

Obwohl sie nach einem Leonard Cohen Song benannt sind, haben die „Sisters of Mercy“ wenig mit sanften Klängen gemein. Sie bringen eher die 1980er wieder zum Leben, als fette Synthesizer auf düstere Gitarren trafen und so den Goth Rock hervorbrachten.

Ein Mann und sein Drum-Computer retten … zumindest den Abend.

Erbarmen haben „The Sisters of Mercy“ nicht mit ihren Fans. Denn auch noch nach 30 Jahren fordert das musikalische Erzeugnis der britischen Post Punk Szene bei seinen Liveauftritten Jung, aber vor allem Alt, einiges ab. Das Durchhaltevermögen und die Treue der Fans hängen nicht zuletzt auch damit zusammen, dass der eigen- und einzigartige Sound der „Sisters“ die Musikwelt nachhaltig beeinflusst hat. mehr lesen / lire plus

Radio
: Alternativsender feiert

Schon seit 25 Jahren gibt es Radio Ara. Bis in den Dezember hinein feiert der Sender seinen Geburtstag mit vollem Programm.

Seit 25 Jahren steht Radio Ara für ein vielseitiges Angebot jenseits des Mainstream. Vielseitig zunächst, was die Zuhörerschaft betrifft – das englischsprachige Informationsprogramm AraCityRadio beispielsweise richtet sich auch an fremdsprachige ZuhörerInnen. Doch auch im Aufnahmestudio wird auf Vielfalt gesetzt: Ein Bestandteil der sendereigenen Philosophie ist es, Jugendlichen eine Plattform zu bieten, auf der sie eigene Radiosendungen produzieren können. Seit 2004 bietet Ara zu diesem Zweck, mit finanzieller Unterstützung durch das Familienministerium, eine pädagogische Betreuung an. Die entsprechenden Jugendsendungen, genannt „Graffiti“, sind von montags bis freitags zwischen 14 und 17 Uhr zu hören. mehr lesen / lire plus

Philharmonie : Ouverture virtuose


Comme à son habitude, la Philharmonie rouvre ses portes avec des musiciens phares de la sphère classique. Cette année, c’est la pianiste Martha Argerich, accompagnée par le Royal Philharmonic Orchestra sous la direction de Charles Dutoit, qui fera retentir les premières notes de la saison.

La pianiste argentine Martha Argerich sera la vedette du premier concert de la saison à la Philharmonie. (Photo : Sébastien Grébille)

C’est un enregistrement de référence, celui qu’a réalisé en 1995 Martha Argerich du Concerto pour piano en sol de Maurice Ravel, avec les Berliner Philharmoniker et Claudio Abbado. On y sent toutes les affinités de la pianiste virtuose avec la musique du compositeur français, qui pour cette pièce créée en 1931 a abondamment puisé dans l’univers du jazz et proposé une écriture particulièrement exigeante tant pour l’instrument soliste que pour les bois de l’orchestre. mehr lesen / lire plus

Blackjazz : Brillant et noir


Tandis que « Shining » est pour le commun des mortels un des chefs-d’œuvre de Stanley Kubrick, ce nom a une sonorité très différente pour les fans de musique extrême. Et pour cause : les Norvégiens mélangent savamment le black metal au jazz.

Ils avancent masqués : les Norvégiens de Shining. (Photos : shining.no)

Attention : risque de confusion ! Avant d’aller à un concert de Shining, vérifiez bien qu’il s’agit du groupe norvégien. Un groupe du même nom d’origine suédoise existe bel et bien, mais sa musique ne pourrait différer plus. Alors que ce dernier, bien glauque, est souvent associé au « national socialist black metal » ainsi qu’au « suicide black metal » (même si ses membres refusent cette dernière qualification), son confrère norvégien est à la pointe de l’avant-garde du moment. mehr lesen / lire plus

Indie Rock
: Mehr als Automusik


Dass Indie Rock in den letzten Jahren nicht den besten Ruf genoss, lag auch daran, dass die Hauptvertreter auf kommerziellen Abwegen manövrierten. Car Seat Headrest sind angetreten, um dies zumindest teilweise wieder rückgängig zu machen.

Wer ehrliche Musik macht, dem verzeihen die Fans schon mal einen Fehler: Will Toledo von Car Seat Headrest. (Fotos: Wikimedia)

Car Seat Headrest werden am kommenden Freitag in den Rotondes auftreten, als Highlight eines ohnehin großartigen Line-Ups des diesjährigen Congés-Annulés-Festivals. Vor einem Jahr schaffte die Band um den Frontmann Will Toledo mit ihrem Album „Teens of Denial“ ihren Durchbruch und bekam großartige Kritiken von den Musikjournals Rolling Stones und Pitchfork. mehr lesen / lire plus

Grande Région : Un bol d’air théâtral


Voilà plus de 120 ans que le Théâtre du peuple de Bussang, dans les Vosges, propose en été une programmation variée qui attire les amateurs parfois de très loin. Petite virée aux confins de la Grande Région.

Feydeau et Offenbach sur fond de forêt vosgienne, c’est le joyeux mélange de Bussang cette saison. (Photo : Éric Legrand)

« N’oubliez pas d’éteindre vos téléphones portables, et… il n’y a plus de tarte aux myrtilles ! » Question convivialité, c’est une triste nouvelle que doit communiquer Vincent Goethals, directeur du lieu et metteur en scène de la pièce de ce soir. Car s’il y a bien une chose qui caractérise le Théâtre du peuple, c’est la convivialité : jusqu’à cinq représentations par jour de spectacles variés attirent un public bariolé et populaire, qui pique-nique à la bonne franquette ou se restaure au bar de spécialités locales. mehr lesen / lire plus

Congés annulés :
 Que la musique s’envole !


C’est écrit en énorme sur son site internet : « Passion for music ». Pas besoin de traduire… c’est à nos oreilles que le collectif Colombe Music s’intéresse. Et pas seulement. Petite exploration de la prochaine Colombe Music Night.

Et hop ! Modestine Ekete sera de la partie lors de la Colombe Music Night pour faire décoller les couche-tard.

Les Colombe Sessions, une série de vidéos, donnent à voir la musique live dans des endroits souvent insolites. Vous pourrez ainsi, sur le site internet colombemusic.com, vous régaler entre autres du groupe Bombay aux toilettes, de Greg Lamy dans son salon, d’Hippocampe fou en échauffement dans les escaliers d’une cave et de bien d’autres artistes encore. mehr lesen / lire plus

Post-punk
 : La fougue de la jeunesse


 Shame, c’est un jeune groupe bien frais de cinq Londoniens amis depuis le lycée. Ce quintette à la fois révolté et langoureux, que certains considèrent déjà comme emblématique du rock anglais de demain, veut explorer de multiples tendances musicales entre l’indie, le rock et le punk et a enflammé les scènes de nombreux festivals européens.

Avec Shame, la valeur n’attend pas le nombre des années. (Photo : Damien Kerjean/site Facebook du groupe)

Après un début d’été bien chargé sur des événements de renom (We Love Green et les Eurockéennes, entre autres), la bande post-punk de Shame arrive bientôt au Luxembourg. Quelques représentations lors d’open mics en 2014 dans un bar juste au-dessus de leur studio auront suffi à cet ensemble aux élans teigneux pour séduire rapidement les banlieues du sud de Londres. mehr lesen / lire plus

Festival: Durchgeplanter 
Ausnahmezustand


Unsere freie Mitarbeiterin Anne Schaaf ist Teil des Teams, das derzeit die letzten Vorbereitungen für das Food for Your Senses-Festival trifft. Alles läuft auf Hochtouren, denn am 4. August ist es so weit. Ein kurzer Lagebericht.

Das Food for Your Senses-Festival steht schon seit vielen Jahren für ein abwechslungsreiches Programm, das gleich mehrere Sinne stimuliert. Nicht nur das eklektische Line-Up verspricht spannende Neuentdeckungen, sondern im „Container Village“ warten gleich mehrere Ausstellungen auf interessierte BesucherInnen. Unter dem Thema „Fusion“ haben junge Kunst-Aficionados monatelang mit anerkannten luxemburgischen KünstlerInnen zusammengearbeitet und präsentieren nun am ersten Augustwochenende ihre gemeinsamen Werke. Nebst der Stimulation für Hör- und Sehorgane, kommen dieses Jahr aber noch weitere „Spielwiesen“ hinzu. mehr lesen / lire plus

(F)estival : Et de neuf !

Comme chaque année, les Rotondes proposent leur service spécial pour celles et ceux qui doivent rester au pays : les neuvièmes « Congés Annulés » – qui restent un mélange de découvertes, de redécouvertes et même de formations uniques au grand-duché

Un peu de darkwave pour bien commencer le festival: The KVB passeront aux Rotondes le premier août. (©The KVB)

Se reposer sur ses lauriers glanés ces douze derniers mois, c’est terminé. Tout est à refaire cet été au festival incontournable « Congés annulés » des non moins incontournables Rotondes – quoiqu’on pense de leur forme géométrique. À l’affiche : du rock bien sur, de la musique électronique, du chant, de la guitare, du synthé, des expositions, des hamburgers végétariens, des films, des envolées nocturnes et d’autres joyeusetés plus ou moins sportives sous canicule. mehr lesen / lire plus

Festivals : L’embarras du choix


Ce n’est plus la Fête de la musique, mais tout de même, celles et ceux qui veulent faire le plein de musique au Luxembourg et ses environs seront plus que servi-e-s ce weekend.

Pas d’excuses, même pour les plus grincheux. (Photo : Wikimedia)

Rien qu’au Luxembourg, deux festivals de musique gratuits sont organisés pour attirer les foules. Et, une fois n’est pas coutume, les événements ne se marcheront pas sur les pieds, vu que le Screaming Fields aura lieu ce vendredi à la Rockhal et que le Rock um Knuedler remplira la capitale ce samedi. Bon, il y a toujours le MeYouZik, qui a lieu aussi ce vendredi à Luxembourg-ville, mais la musique world et le rock devraient attirer des clientèles assez différentes pour ne pas se faire concurrence. mehr lesen / lire plus

Rock indé
 : Arcadiens


Inévitables dans chaque playlist indé qui se respecte, les Américano-Canadiens d’Arcade Fire sont devenus de véritables coqueluches des grandes scènes – au prix d’une certaine perte d’authenticité.

Attention : le cirque Arcade Fire arrive en ville !

Quand on pense musique canadienne contemporaine, ce sont plutôt des singer-songwriters obscurs ou des groupes de post-rock (pour lesquels la scène montréalaise semble disposer d’un réservoir inépuisable) qui viennent à l’esprit – mais pas forcément le rock indé formaté à l’américaine. C’est qu’Arcade Fire ne colle pas vraiment avec l’indé traditionnel ni avec la scène canadienne.

Son histoire extraordinaire débute en 2001 à Montréal, quand l’Américain Win Butler et un pote de l’université McGill, Josh Deu, décident de fonder un groupe. mehr lesen / lire plus