MUSIQUE CLASSIQUE: Le Quatuor de Saxophones de Luxembourg

Le mardi 19 février 2008 à 20.00 heures le Quatuor de Saxophones de Luxembourg (Goethals, Sealy, Schneider, Origer) rendra hommage à un instrument que nous entendons trop rarement dans nos concerts dits classiques.

Le premier membre du Quatuor de Saxophones de Luxembourg est Guy Goethals, qui est aux commandes du saxophone soprano de l’ensemble. II est lauréat du concours Tenuto jeunes virtuoses de la télévision belge et est professeur au Conservatoire de Luxembourg. Leana Sealy est née à Dublin, mais a surtout vécu au Luxembourg. Toute jeune elle étudie au Conservatoire de Luxembourg. Elle obtient un Prix Supérieur en saxophone classique (alto) au Conservatoire Royal de Bruxelles et un Prix Supérieur en Jazz (chant) au Conservatoire de Luxembourg. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: Trois oeuvres-référence du 20e siècle

Succédant à Christoph von Dohnànyi comme chef du Philharmonia Orchestra pour la saison 2008/2009, Esa-Pekka Salonen est, avec le réputé orchestre londonien l`invité de la Philharmonie, ce 12 février 2008.

Créé en 1945 par le producteur de disques Walter Legge, pour les enregistrements de son groupe EMI, le Philharmonia a connu une histoire mouvementée au cours des saisons. D`abord dès 1946, quand dans le cadre de la dénazification autrichienne, Legge engage le jeune Herbert von Karajan, à l`époque le rival de Furtwängler, pour prendre la tête de l`orchestre. C`est avec le Philharmonia que Karajan forma son répertoire, faisant évoluer son style de jeunesse vers la maturité et la direction souple et voluptueuse qui marquera le reste de sa vie. mehr lesen / lire plus

INDIE ROCK: Bien huilés

Une douzaine d’années d’existence et toujours pas prêts à rendre l’âme : Babyoil, une des premières formations de rock indépendant du pays présente son deuxième album ce vendredi à la Kufa.

Certains fans de la première heure se souviennent sûrement de Babyoil pendant les années 90. Effectivement, difficile de passer à côté d’un groupe avec deux chanteuses sublimes encadrant une formation rock qui ne rechigne pas à utiliser un violon pour étoffer ses atmosphères obscures, douces et violentes à la fois. Une vraie découverte dans le paysage musical de l’époque, qui se concentrait plus sur le punk et le hardcore, dans lequel les expérimentations étaient rares – si on exclut la scène industrial et avant-garde. mehr lesen / lire plus

ROCK: Un cocktail d’enfer

Singapore Sling sont la preuve vivante que les Islandais ne croient pas seulement aux elfes, mais pratiquent aussi le rock’n’roll.

A six sur scène, cela peut manquer d’air…

« Non, ce n’est pas à cause du cocktail qu’on a choisi le nom ! ». Même sans les connaître, on peut être sûr que les membres de Singapore Sling ont dû répondre des milliers de fois à cette question. Pour clarifier les choses d’emblée : il y a bien trois Singapore Sling. L’un est un groupe islandais – et le sujet de cet article -, l’autre un cocktail qui réunit gin, brandy, cointreau, bénédictine, grenadine, jus d’ananas et jus de citron, inventé en 1905 à Singapour, et le troisième, enfin, est un film grec du metteur en scène Nikos Nikolaidis, datant de 1990 et réputé pour quelques scènes sulfureuses montrant entre autres des actes de nécrophilie. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: Le successeur de Messiaen à la Philharmonie.

La tradition des organistes français revit avec la venue exceptionnelle de Naji Hakim au Luxembourg.

Le lundi 21 janvier 2008 se présentera enfin une nouvelle occasion d’entendre le merveilleux orgue de la Philharmonie en concert. En effet dans le cadre des concerts des Solistes Européens, le célèbre organiste Naji Hakim interprétera trois de ses ?uvres à savoir « In Organo, Chordis et Choro », « Paskeblomst » pour orchestre à cordes et le « Concerto pour orgue et orchestre ». La fantaisie « In Organo, Chordis et Choro » est une commande des « Amis de l’Orgue Saint-Martin Dudelange » (qui sont les coorganisateurs du concert) pour l’inauguration de l’orgue Stahlhuth (1912) rénové par la manufacture Thomas Jann (2001-2002). mehr lesen / lire plus

INDIE ROCK: Indie Rock is not dead, it just smells funny …

Avec la venue d’Enon à Trèves, un des seuls groupes à pouvoir prétendre de jouer du « vrai » rock indé arrive enfin dans nos contrées.

Promettent une soirée enjouée: Enon.

Qui dit rock indépendant utilise – peut-être sans le savoir – une des descriptions les plus vagues de l’histoire de la musique récente. La musique, et surtout le rock indépendant, qu’est-ce que c’est au juste ? Il existe plusieurs possibilités de circonscrire le phénomène : d’abord, le rock indépendant se fait indépendamment des grandes majors, ce qui n’empêche pas celles-ci de sortir des artistes labellisés indépendants, mais le public averti sait différencier. Puis, il faut du rock, donc des guitares, une basse et une batterie et de la musique déjantée qu’on ne peut pas catégoriser après une simple écoute et qu’on préfère nommer indépendante parce que cela arrange tout le monde et que ça sonne bien en plus. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CONTEMPORAINE: Oser Stockhausen

Après que le dernier des « grands » compositeurs contemporains – Karlheinz Stockhausen – nous ait quittés fin 2007, un hommage lui sera rendu fin janvier à la Philharmonie.

Le duo Meyer/Pestova interprétera à l’Espace Découverte « Mantra » pour deux pianos et électroniques de Karlheinz Stockhausen. Cette pièce majeure de la musique contemporaine et électronique est un mélange de musique méditative et répétitive qui produit une atmosphère sauvage et totalement novatrice. Un défi pour lequel les deux jeunes artistes et les organisateurs sont à féliciter. Nous tenons aussi à souligner l’engagement de Mathias Naske en faveur des jeunes artistes.

Programmé bien avant le 5 décembre 2007, date de la mort de Stockhausen, ce concert, prend une connotation particulière aujourd’hui. mehr lesen / lire plus

JAZZ: Der Stadtneurotiker als Hobby-Klarinettist

Gerade erst ist sein letzter Film, Cassandra’s Dream, im Kasten, stürzt sich Woody Allen in sein nächstes europäisches Abenteuer.

Spielt ausnahmsweise weder die erste Geige, noch die erste Klarinette: Woody Allen.

Doch diesmal sind es nicht Dreharbeiten oder Filmvorstellungen, die den 72-Jährigen nach Europa locken, sondern seine Klarinette. Woody Allen ist als arbeitswütiger Regisseur, Drehbuchautor, Schauspieler, Komiker und Schriftsteller weltweit bekannt. Die wenigsten wissen jedoch, dass Allen wahrscheinlich der berühmteste Jazzmusiker der Welt ist.

Mit fünfzehn kaufte sich Allen
Königsberg ein Saxophon, entschied sich aber bald Klarinette zu üben. Ein Jahr später, als Allen anfing Gags für diverse Zeitungen zu schreiben, übernahm er den Künstlernamen Woody Allen (inspiriert von seinem Idol Woody Herman). mehr lesen / lire plus

MUSIQUES ELECTRONIQUES: Révolution digitale

Si d’aucuns pensaient que la drum n‘ bass était devenue ringarde, voire morte, les gus de Digitalism viendront pour prouver le contraire.

Avec un nom pareil, difficile de faire du rock. La recette de Digitalism est aussi simple que bonne : croiser dans un univers les bases de la musique French Touch à la Daft Punk avec les sonorités du rock anglais de basse-cour. Ce qui étonne le plus dans ce mélange, c’est peut-être l’origine du duo : l’Allemagne. Celles et ceux qui s’y connaissent savent que chez notre voisin d’outre-Rhin, la musique électronique a tendance à être avant tout minimale, froide et intellectuelle. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Fin électrifiante pour l’année culturelle

Pour la fin de l’année culturelle, ce 8 décembre, l’espace de la Grande Région se lance dans un des événements-phares de l’electronica avec le festival Electricity, qui se jouera, dans l’ordre, à la Rockhal, à l’Autre Canal de Nancy et à Sarrebruck.

Ils ont l’air gentil, mais font beaucoup de bruit … le line-up luxembourgeois du festival Electricity.

Comme le nom l’indique, le festival est entièrement consacré aux musiques électroniques. La seule nouveauté de cette édition 2007 est la migration passagère du festival à travers le Luxembourg et la Lorraine, pour revenir à sa terre natale en Sarre, ce qui lui a donné le label Luxembourg et Grande Région. mehr lesen / lire plus

ROCK: Nach dem Erfolg ist vor dem Erfolg

Als sich die Emo-Pioniere von At the Drive-In 2001 auflösten, entstanden zwei neue Bands: The Mars Volta und Sparta. Letztere sind gerade auf Tour, mit neuem Album im Gepäck.

Entspannt, trotz kriegerischen Namens: Sparta.

Tony Hajjar und Paul Hinojos beschlossen nach dem Erfolg von At the Drive-In ihrer Musikerkarriere einen neuen Schub zu geben. Bassist Matt Miller und Jim Ward, früher Backgroundsänger bei At the Drive-In, schlossen sich ihnen an. Sparta sollte die neue Formation der alten Kumpels heißen. Ein viel versprechender Plattenvertrag mit Dreamworks wurde noch im gleichen Jahr abgeschlossen: Die Vergangenheit der einzelnen Musiker schien dem Medienimperium die Entscheidung zu erleichtern. „Austere“, Sparta’s erste EP wurde Anfang 2002 veröffentlicht, ein paar Monate später
kam der erste Longplayer „Wiretap Scars“ in die Läden. mehr lesen / lire plus

MUSIQUE CLASSIQUE: A la découverte de Lise de la Salle

Les Solistes Européens ont eu la main heureuse en inscrivant la jeune pianiste Lise de la Salle comme soliste de leur concert du lundi 26 novembre 2007 à la Philharmonie.

Etrange jeune fille – pleine de talents.

Dans un compte-rendu d’un concert à la Salle Gaveau Jacques Doucelin, présente la jeune artiste comme suit : « A 11 ans, lorsque je l’ai entendue pour la première fois, elle jouait déjà avec cette maturité, dit d’elle son ancien professeur de 3e cycle au Conservatoire de Paris, Geneviève Joy-Dutilleux. C’est, en effet, cette belle assurance face au clavier qui a impressionné le nombreux public rassemblé à la salle Gaveau. mehr lesen / lire plus

ROCK: Garage is back

Black Rebel Motorcycle Club haben ihre akkustische Phase überstanden und kehren wieder zum effizienten Rock’n Roll Standard zurück. Ihr Tourkalender sieht einen Halt in Luxemburg vor.

Böse Buben und
trotzdem durchgestylt:
Black Rebel Motorcycle Club
haben den Garage-Hype
überlebt und wollen es noch einmal wissen.

„Elements“ nannten Robert Been und Peter Hayes ihre Band, bis sie merkten, dass schon viele Rockgruppen unter dem gleichen, recht unoriginellen Namen auftraten. Der Black Rebel Motorcycle Club (BMRC), die von Marlon Brando angeführte Motorradgang aus dem Film „The Wild One“, begeistertete die beiden so sehr, dass sie fortan entschlossen, ihre Band genauso zu nennen. Doch ein angesagter Name war nicht alles: Es fehlte ein Schlagzeuger! mehr lesen / lire plus

JAZZ/METAL: Harmonie en métal dur

Ephel Duath est un groupe d’exception à beaucoup d’égards. Mélangeant le jazz au métal extrême et saupoudrant le tout de grognements hardcore, le groupe italien est décidément à la recherche d’un son unique.

Ephel Duath est le nom d’une chaîne de montagnes. Jamais entendu ? Pas grave, cette chaîne délimite le Mordor, le mal absolu dans le classique « Seigneur des Anneaux » de Tolkien. Et c’est un peu cela leur musique aussi : à la limite entre le mal absolu – entendez le métal extrême – et le bon vieux monde.

Lancé en 1998 par deux adolescents italiens, dont le seul membre survivant est le guitariste Davide Tiso, Ephel Duath a débuté comme un groupe Black Metal. mehr lesen / lire plus

FESTIVAL: Intelligente Tänze

Dieses Wochenende steht Luxemburg – dank des Kollektivs „Musiques Volantes“ – unter dem Zeichen von IDM (Intelligent Dance Music).

Der Mann im Hintergrund nennt sich Jackson … aber mit Vornamen.

Jackson Fourgeraud –  bekannt als „Jackson and his Computer Band“ – ist ein wahrer Virtuose in der elektronischen Musikwelt. Ein roher Diamant, der sich langsam, aber unaufhaltsam in den letzten Jahren zum Liebling der IDM Szene (Intelligent Dance Music) heraufgearbeitet hat. Über vier Jahre hat der gebürtige Pariser gebraucht, um den perfekten Sound für sein Debütalbum Smash zusammenzuwerkeln. Er hat so eine äußerst intelligente Mischung aus verschiedenen Elektronica-Elementen geschaffen: IDM, Hip Hop, Techno. mehr lesen / lire plus