Denis Villeneuve : Blade Runner 2049

S’inspirant des décors visionnaires de l’original de Ridley Scott, la suite de Denis Villeneuve élargit les thématiques tout en complétant l’esthétique. « Blade Runner 2049 » évoque aussi bien les questions cartésiennes entre objets animés et inanimés qu’il met en avant l’écologie. Certes, des longueurs persistent, mais cela n’empêche pas le film d’être un des meilleurs sequels de ces dernières années.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Andy Muschietti : It

On sort divisé de ce film. D’un côté, faire un remake d’un classique juste pour l’argent n’est pas vraiment une idée originale ; de l’autre, c’est justement ce côté classique – une sorte de « Stand by Me » version film d’horreur – qui séduit. En tout cas : méfiez-vous des clowns !

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Carine Tardieu : Ôtez-moi d’un doute

La réalisatrice Carine Tardieu se revendique dans le générique de fin du cinéma de Claude Sautet. À l’instar du maître des « Choses de la vie », elle instaure un ton doux-amer qui sonde efficacement les rapports humains. Finalement, cette modeste réflexion sur la famille emporte l’adhésion surtout grâce à des acteurs attachants.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Tommy Wirkola : Seven Sisters

Enfin un film de science-fiction qui vaut la peine d’être vu ! Porté par une époustouflante Noomi Rapace (puissance sept – puisqu’elle interprète sept sœurs jumelles), le film déploie une vision dystopique mais juste d’une planète surpeuplée non seulement par des êtres humains, mais aussi par des fascistes. De plus, pour une fois le scénario ne souffre pas de l’orgie d’effets spéciaux.

L’évaluation du woxx : XXX
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Sofia Coppola : The Beguiled

Sofia Coppola arrive à installer une atmosphère de confinement et de désirs refoulés dans un parc luxuriant où, au loin, retentissent les canons de la guerre civile américaine. Petit bémol pour le rôle de Colin Farrell, peut-être pas assez sensuel quoique convaincant en soldat ivre, mais belle prestation tout en retenue des actrices.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

René Clément : Plein soleil

Première adaptation (assez libre) de « The Talented Mr. Ripley » de Patricia Highsmith et première incarnation à l’écran du psychopathe sulfureux par un Alain Delon qui, dans ce rôle, montre qu’il a su jadis être un grand acteur. Les Matt Damon ou John Malkovich qui lui ont succédé dans le rôle ne diront pas le contraire.

L’évaluation du woxx : XXX
À la Cinémathèque.

mehr lesen / lire plus

James Ponsoldt : The Circle

Le scénario diverge çà et là du livre, mais ces adaptations ne suffisent pas à faire de « The Circle » un film qui évoque les grandes questions éthiques et philosophiques de l’ère numérique. Comme le roman de Dave Eggers sur lequel il est basé, le film semble ne pas vouloir imaginer un finale adapté aux questions qu’il pose. Néanmoins, vous n’aurez pas vraiment envie de rallumer votre smartphone directement en sortant de la séance.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site. mehr lesen / lire plus

Laís Bodanzky : Como nossos pais

Du côté des petites imperfections, une réalisation très classique – voire terne –  et un scénario qui lance plus de pistes qu’il n’en peut suivre. Mais tout de même, cette tranche de vie d’une femme qui concilie difficilement les rôles de fille, mère et épouse a le charme de l’exotisme brésilien dans la relative fraîcheur de l’été grand-ducal.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Lucy Walker : Buena Vista Social Club : Adios

Le documentaire n’est pas un modèle du genre et les images, souvent de qualité médiocre. Mais cet hommage à un phénomène musical mondial d’il y a déjà vingt ans, belle métaphore du temps qui passe, comblera les aficionados d’alors. Avec, toujours, le charme d’octogénaires fringants dont certains ont désormais disparu.

L’évaluation du woxx : XX
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Jon Watts : Spider-Man : Homecoming

Certes, on a droit aux éternels combats filmés à coups de plans éclairs et à l‘apologie de la technologie toute-puissante. N‘empêche, ce Peter Parker adolescent, pas encore sûr de ses pouvoirs ou de ses envies, a un côté touchant qui pourra plaire au-delà du cercle des convaincus d‘avance.

L’évaluation du woxx : X
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Kyle Balda und Pierre Coffin: Despicable Me 3

Superschurke mit Schulterpolstern und Walkman gegen Möchtegernweltretter und dazu jede Menge Chaos? Nicht wirklich neu, doch auch der dritte Teil ist durchaus unterhaltend und besticht wieder durch seine sympathischen Charaktere. Für Kinder und all jene, die ihren Spaß an den kleinen gelben Männchen haben.

Bewertung der woxx : XX
Alle Uhrzeiten finden Sie hier.

mehr lesen / lire plus

Matt Reeves : The War for the Planet of the Apes

Même un Woody Harrelson en faux colonel Schultz d’« Apocalypse Now » ne peut pas sauver le film de sa fadeur extrême. Actions spectaculaires avec effets spéciaux à outrance, moments ultrapathétiques et un peu de comic relief font de ce dernier film de la série un blockbuster aussi gras et insipide que les deux précédents.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Jonathan Demme : The Silence of the Lambs

Puisque la saison estivale n’augure comme toujours rien de bon pour les amatrices et amateurs de films d’un certain niveau, nous nous rabattrons cette semaine sur la Cinémathèque qui a le bon goût de ressortir « The Silence of the Lambs » – œuvre emblématique de Jonathan Demme auquel la Cinémathèque consacre d’ailleurs une rétrospective générale. Donc : prenez rendez-vous avec la troublée agente Clarice, qui doit affronter un des tueurs en série les plus féroces et raffinés de l’histoire du cinéma.

L’évaluation du woxx : XXX

mehr lesen / lire plus

Trey Edward Shults : It Comes at Night

La survie dans les bois après une catastrophe qui a décimé l’humanité, on connaît. Ça demande donc une certaine originalité dans le propos. Mais la réalisation est conventionnelle et les effets au mieux éculés. Difficile par conséquent de comprendre l’intérêt d’un tel film, à part s’amuser à se faire peur entre potes en grignotant.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus

Joachim Rønning et Espen Sandberg : Pirates of the Caribbean: Dead Men Tell No Tales

Il faut croire qu’un Johnny Depp sérieusement imbibé de rhum et qui cabotine tout le long du film – combiné avec quelques invités surprises – sur fond d’effets spéciaux incessants suffit à assurer le succès d’un épisode de la franchise. Tant mieux pour les fans, et tant pis pour ceux qui cherchent un renouvellement, malgré l’arrivée d’une sympathique héroïne féministe.

L’évaluation du woxx : O
Tous les horaires sur le site.

mehr lesen / lire plus